×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    L'Américain Enron lorgne les services de gestion déléguée au Maroc

    Par L'Economiste | Edition N°:485 Le 14/04/1999 | Partager

    · Azurix, le bras international du groupe est candidat à la gestion
    déléguée de la distribution d'eau à Tanger

    Une délégation de très haut niveau du groupe américain Enron séjourne actuellement au Maroc en mission de prospection. L'objectif avoué est de mieux connaître l'environnement du pays de manière générale, mais surtout, "d'étudier les opportunités dans le domaine de la gestion déléguée dans la distribution d'eau, d'électricité et l'assainissement", affirme son président pour la zone Europe, M. Ralph N. Hodge. Le groupe via sa filiale spécialisée dans la distribution d'eau et l'assainissement à l'international, Azurix a d'ailleurs introduit un dossier à la préqualification pour la gestion concédée de la distribution d'eau dans la ville de Tanger. Enron possède une longue expérience dans les pays émergents, ayant profité de la vague de dérégulations qui ont touché ces économies. Plus proche de nous, en Egypte, la société s'est vu confier un gigantesque projet pour ramener l'eau des régions à fortes réserves hydriques vers celles qui souffrent de déficit en eau. Toujours sur le continent, mais plus au Sud, elle est en train de réaliser un projet de transport de gaz du Mozambique vers l'Afrique du Sud.

    Dans ses intentions au Maroc, le groupe Enron parie sur le développement dans le secteur gazier que le gouvernement a mis en première ligne dans l'avant-projet du Plan quinquennal concernant l'énergie. L'éventualité pour le Maroc d'utiliser une partie du gaz qui traverse son territoire via le Gazoduc Maghreb-Europe au titre de redevances de passage est une opportunité pour le groupe: "Le moment venu, nous pourrions alors fournir et installer l'infrastructure nécessaire pour l'acheminement du gaz vers les ménages, indique M. Hodge. L'hypothèse de l'installation d'une structure ou une délégation locale n'est pas exclue à l'avenir s'il existe des dossiers intéressants. Comme partout où il est présent, le groupe joue surtout la carte de la sous-traitance locale qui réalise 4/5ème des installations et de l'activité dans ses projets.
    A l'origine, Enron était spécialisée dans les pipe-line et tout ce qui touche à la distribution d'électricité et au transport de gaz. Mais depuis les années 90, la multinationale s'est diversifiée au point de devenir aujourd'hui l'un des leaders mondiaux dans le domaine de l'électricité et du gaz naturel. Il est présent dans pratiquement tous les continents, avec une forte présence en Amérique latine et aux Etats-Unis. En 1998, son chiffre d'affaires s'est établi à 30 milliards de Dollars (près de 300 milliards de DH). En matière de distribution d'eau et assainissement, la première opération d'envergure du groupe porte sur l'acquisition pour la somme de 2,4 milliards de Dollars de la compagnie Wessex Water Plc dans le Sud-Ouest de l'Angleterre.

    Abashi SHAMAMBA

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc