×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

La SCR réévaluée par S&P

Par L'Economiste | Edition N°:2758 Le 17/04/2008 | Partager

. Le rating passe de positif à stable. L’agence identifie quelques risquesLa Société centrale de réassurance (SCR) a été réévaluée par l’agence internationale de rating Standard & Poor’s (S&P). La perspective a été ainsi ramenée de «positive» à «stable». Ce rating a été aligné sur celui concernant le Maroc (cf. notre édition du 15/04/08). «Selon nos critères, nous considérons la SCR comme une institution à dominante publique», confie à L’Economiste Lotfi Elbarhdadi, analyste de crédit chez S&P. (Rappelons que la SCR est une filiale de la CDG). Par ailleurs, le réassureur bénéficie d’une garantie gouvernementale inconditionnelle destinée à protéger son bilan. Autant d’éléments qui ont conditionné le nouvel alignement proposé par S&P.La nouvelle évaluation n’entache en rien la santé financière de la SCR, si l’on croit les analystes de S&P. Le rapport souligne que la note BBB a été attribuée à la SCR pour le crédit à long terme ainsi que pour la solidité financière.Toutefois, l’agence de rating insiste sur l’existence de «risques inhérents à la mise en place de la stratégie de croissance internationale de la SCR. D’autres risques liés à la concentration des investissements peuvent également surgir».S&P souligne qu’à chaque changement des évaluations du Royaume, la SCR fera l’objet d’une évaluation similaire. La société de rating compte surveiller étroitement les changements quant à la question de la suppression de la cession légale (cf. www.leconomiste.com) ainsi que les relations avec les actionnaires actuels de la SCR.


Chiffres-clés de 2006

La structure financière de la SCR atteint en 2006 un bilan total de 10.973,55 MDH, avec une part de 9.131,30 MDH pour les provisions techniques brutes, 8.453,17 MDH pour les placements affectés et 1.250,67 MDH pour les fonds propres et assimilés. Le résultat net de 2006 s’est élevé à 187,72 MDH, avec un ratio des charges de gestion de 3,56%. Les primes émises ont atteint 2.101,33 MDH, quant au taux de rétention, il s’est élevé à 78,91%.«Ahmed Zinoun, directeur général de la SCR. Dans son dernier rating, S&P ne met pas en cause la solidité financière du réassureur national, mais met en garde contre les risques internationaux et l’après-cession légale«A.B

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc