×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    La première enseigne hôtelière allemande à Agadir

    Par L'Economiste | Edition N°:608 Le 04/10/1999 | Partager

    · Palm Dorint Hotel, une joint-venture maroco-allemande, prend la gestion de l'Atlantic Palace

    · Le groupe allemand n'exclut pas d'investir directement dans l'hôtellerie marocaine

    · Le Palace ouvrira à la fin de l'année


    Vingt-quatre mois après son départ de Kenzi-Hôtel où il est resté dix ans à la présidence, M. Rochdi El Bouab vient de réussir un coup double. Palm Hôtel, sa PME de gestion hôtelière s'est associée au groupe Dorint, première chaîne hôtelière allemande (130 hôtels et 30.000 lits, 460 millions de Dollars de chiffre d'affaires), dans une joint-venture, Palm Dorint Hotels & Resorts. La société, une SA de droit marocain, est dotée d'un capital social de 3,5 millions de DH. La présidence est assurée par M. El Bouab. Ce dernier est secondé par M. Wolfgang Vom Hagen dépêché directement de l'Allemagne. Il prendra ses fonctions au début de la semaine prochaine. La Direction Générale est aux mains de M. Gunter Fischer.
    Depuis le 19 septembre dernier, Palm Dorint est devenue le gestionnaire de l'Hôtel Atlantic Palace, un 5 étoiles de 333 chambres situé dans la station balnéaire d'Agadir. Palm Dorint a conclu un contrat de gestion pour compte d'une durée de dix ans avec la société Atlantic Palace, propriétaire de l'hôtel. Atlantic Palace, construit en huit ans, a coûté la bagatelle de 520 millions de DH. L''ouverture commerciale de l'hôtel est prévue à la fin de l'année, en plein mois de Ramadan. Près de 350 personnes seront directement employées dans l'établissement.
    L'arrivée du groupe allemand dans l'hôtellerie marocaine est une première. Jusqu'à présent, ce sont surtout des enseignes américaines et françaises qui s'étaient intéressées à l'industrie touristique marocaine.

    Agadir, le lieu de "débarquement", est aussi symbolique. La station balnéaire du Sud est la principale porte d'entrée des touristes allemands au Maroc. La présence du groupe Dorint dans la région ne pourrait que renforcer le crédit de la destination dans le milieu des professionnels des voyages en Allemagne.
    Les observateurs, y compris parmi les plus avertis, avaient émis des réserves sur le partenariat, notamment le choix du rapprochement avec un tour opérateur étranger qui lui assurerait un flux de clientèle constant. Pour alléchante qu'elle soit, cette option n'est pas sans danger, car la chaîne hôtelière se serait mis à dos les autres TO qui auraient vu d'un mauvais oeil la présence d'un concurrent dans le capital qui auraient eu accès à des informations sensibles les concernant. Un conflit d'intérêt dont auraient pâti en premier les hôtels gérés par la société.
    En plus de son aura internationale, le Dorint Hotel apporte aussi son expertise en matière de formation et surtout dans le support marketing et de commercialisation avec un réseau constitué d'une centaine de bureaux de vente dans le monde. A terme, il n'est pas exclu qu'elle s'implique directement à travers des fonds d'investissement dans la construction des unités hôtelières, une option à laquelle souscrivent rarement les groupes internationaux présents dans l'hôtellerie marocaine.
    Les opérateurs nationaux ne se privent d'ailleurs pas de rappeler que les 16 milliards de DH investis dans l'infrastructure hôtelière constituent le fruit de leurs efforts". Palm Dorint a bien d'autres ambitions. La reprise de l'Atlantic Palace n'est qu'une première opération qui sera suivie de bien d'autres, promet M. El Bouab. La société lorgne également une partie du parc hôtelier dont les promoteurs sont en difficulté face au CIH. Tout comme des programmes en cours de construction.

    Abashi SHAMAMBA

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc