×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

La conserve de sardine en promotion en Allemagne

Par L'Economiste | Edition N°:716 Le 02/03/2000 | Partager

· Objectif: Récupérer des parts de marché perdues suite à la concurrence de produits en provenance du Pérou et du Chili
· Le coût de cette opération est de 1 million de DH


Les conserveurs marocains réagissent à la concurrence des produits étrangers, notamment en provenance du Pérou et du Chili dans le juteux marché allemand. Moyen utilisé: le lancement d'une campagne promotionnelle. Objectif: redorer le blason de la conserve de sardine marocaine sur ce marché en mettant l'accent notamment sur ses qualités chimiques et organoleptiques. Le coût de cette opération est de 1.063.202 DH.
«Les insertions publicitaires seront placées dans le plus grand magazine féminin allemand qui enregistre un tirage hebdomadaire de 4,92 millions d'exemplaires», indique M. Chaoui, secrétaire général de la Fenip (Fédération Nationale des Industries de Transformation et de Valorisation des Produits de la Pêche auprès de la CGEM). Le choix de ce support est dicté par le rôle prépondérant de la ménagère allemande dans la décision d'achat.
Autre support choisi par l'agence de communication germanique «Logo», un magazine de télévision «Funk Uhr» qui réalise un tirage hebdomadaire de 2,78 millions d'exemplaires. Selon cette agence, ces deux supports permettront de toucher quelque 7,7 millions de lecteurs, et donc des consommateurs potentiels chaque semaine. Parallèlement, l'Unicop (Union Nationale des Industries de la Conserve de Poisson) a diligenté, auprès de la même agence de communication, l'hébergement d'un site web (www. sardinen.net). En fait, cette campagne qui a commencé en janvier dernier durera jusqu'au 4 mars 2000.
A rappeler que le secteur de la conserve de poisson occupe une place importante en termes de main-d'oeuvre employée et de valeur ajoutée générée. Le chiffre d'affaires à l'export pour cette industrie est passé de 1,11 milliard de DH en 1996 à 1,31 milliard en 1998. Reste que, sur la principale destination des conserveurs, à savoir le marché européen, la concurrence se fait se plus en plus dur. Ainsi, après la baisse du prix du thon en avril 1999 causant une chute de plus de 10% des exportations, voilà que les producteurs du Pérou et du Chili se mettent dans la course avec un produit qui s'apparente à la sardinas pichardus marocaine.

Hassan BOUCHACHIA

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]leconomiste.com

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc