×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Dossiers

    La Centrale Laitière a racheté le Garage Louis Rey pour regrouper ses travaux d'entretien

    Par L'Economiste | Edition N°:521 Le 03/06/1999 | Partager

    · Un parc de véhicules constitué de près de 400 camions

    · Des équipes d'intervention dans les agences commerciales pour l'entretien préventif

    · Les chauffeurs impliqués dans la maintenance


    L'entretien du parc autos de la Centrale Laitière est assuré par Louis Rey. C'est un garage qui était au départ indépendant. Il a été racheté depuis quelques années par la Centrale Laitière qui a voulu prendre en charge la maintenance de ses propres véhicules. Le transport à la Centrale Laitière est considéré comme un élément stratégique, parce qu'il s'agit de transporter un produit périssable. Le facteur temps y est énormément important. Il y va de soi pour la maîtrise de l'entretien.
    Le Garage Rey, géré au départ par un étranger, s'occupait de la maintenance des parcs auto de plusieurs entreprises. Il a été souvent renforcé par des équipes de maintenance envoyées par ses clients, dont notamment la Centrale Laitière. L'effectif au garage dépassait parfois les 200 personnes. Les équipes de renfort ont fini par prendre en charge la gestion du garage avant son rachat par la Centrale Laitière.

    Formation sur la sécurité routière


    Entretenir un parc de près de 400 véhicules n'est pas une tâche aisée. En effet, la Centrale Laitière dispose de l'un des plus grands parcs du pays. Son transport est réparti entre le ramassage du lait des coopératives aux usines, le convoyage entre usines et agences commerciales ainsi que l'acheminement du produit fini des agences aux clients.
    "Dans notre métier on n'admet pas les pannes", indique M. Abderrahmane Tarabi, chef du Département Logistique à la Centrale Laitière. Il faut livrer le lait dans les délais. Les camions de transport subissent régulièrement un entretien préventif. Ce dernier peut être réalisé aussi bien au Garage Rey qu'au niveau des agences commerciales de la Centrale Laitière, situées dans les autres villes.
    Des petites équipes d'intervention rapide y sont affectées. Chaque équipe est constituée généralement d'un mécanicien, d'un électricien et d'un tôlier. Ces derniers s'occupent des contrôles mécaniques et des petites réparations (réglage du disque d'embrayage, vidange, vérification du système de freinage...).
    Les grosses réparations sont effectuées dans le Garage Rey qui emploie également (outre les mécaniciens, les électriciens et tôliers), un peintre et un technicien en garniture (39 personnes au total). La maintenance dans le garage porte par exemple sur la remise en état d'un moteur, changement des ressorts de suspension ou de boîte de vitesses... "C'est en basse lactation (entre les mois d'août et février) où les travaux d'entretien et de réparation sont accentués", explique M. Tarabi. Les chauffeurs de la Centrale Laitière (80 au total) sont eux aussi impliqués dans la maintenance des véhicules. Un programme de formation sur la sécurité routière et le dépannage sera lancé dans quelques mois pour les sensibiliser à ces tâches.

    Hicham RAÏQ

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc