×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Entreprises

    Krupp termine l'année en beauté: il détient 51% du capital du groupe Hoesh

    Par L'Economiste | Edition N°:10 Le 02/01/1992 | Partager

    A peine deux mois après avoir acquis une participation minoritaire chez son concurrent Hoesh, Krupp transforme l'essai en franchissant les 50%.
    L'intention affichée par Gerhard Cromme, l'ancien patron des activités allemandes de Saint-Gobin, devenu numéro un de Krupp est de prendre le plus rapidement possible le contrôle total de Hoesh, et de fusionner les deux entités. Une fusion soumise à l'accord de l'office fédéral des cartels pour les activités d'ingénierie, et à celui de la commission de Bruxelles pour les activités sidérurgiques.
    Si tout se passe bien, le nouvel ensemble, avec une capacité de production de sept millions de tonnes d'acier par an, se situerait ainsi au deuxième rang Allemand directement derrière Thyssen et ses onze millions de tonnes, mais resterait encore loin du français Usinor-Sacilor (seize millions de tonnes), leader européen.
    Krupp aurait donc déboursé un milliard de Marks pour acquérir 51% du capital. En retour, Gerhard Cromme attend beaucoup des synergies qui se dégageront du rapprochement des deux groupes, évaluées à plusieurs centaines de millions de Marks en termes de bénéfices additionnels.
    Ces gains de productivité, le nouvel ensemble n'irait probablement pas tant les chercher du côté de la sidérurgie que de la mécanique, des automatismes, des équipements pour l'automobile ou l'électronique. En effet, les deux groupes se sont largement diversifiés au cours des dernières années, et l'acier ne représente déjà plus que 47% du chiffre d'affaires de Krupp, et 27% de celui de Hoesh.

    LaÏla TRIKI.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc