×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Intempéries
Essaouira: Zones inondées, mais pas de dégâts majeurs

Par L'Economiste | Edition N°:3415 Le 01/12/2010 | Partager

. Le réseau de collecte des eaux usées vétuste ou inexistant dans certaines zones. La médina mieux protégée grâce à l’opération de curage de l’étéEssaouira n’est pas non plus épargnée par les inondations. A cause de son réseau de collecte des eaux pluviales qui est par endroits vétuste ou inexistant, plusieurs zones de la ville ont été inondées. Mais à l’heure où nous mettions sous presse, aucun dégât majeur n’était à déplorer. Le CHU Sidi Mohammed Ben Abdellah d’Essaouira n’a pour l’instant recueilli aucun blessé. De plus, les écoles sont ouvertes, ainsi que les centres de santé. Par contre, plusieurs points noirs sont à déplorer dans la ville. Tout au long du boulevard Mohammed V, il n’y a pas de réseau de collecte des eaux pluviales. Cette zone est donc complètement inondée, notamment l’intersection du boulevard avec l’avenue Al Aqaba et aux alentours de la poste. De plus, à côté de la gare routière, dans le quartier Jrayfat, les rues sont inondées. Quant au quartier Skala, il n’est pas épargné, à cause de la vétusté de son réseau des eaux pluviales. Il faut aussi souligner qu’une coupure d’électricité d’avant-hier (lundi) de plus de trois heures a provoqué un dysfonctionnement des stations de pompage, qui sont à l’arrêt. «Nous avons demandé d’avoir des groupes électrogènes pour éviter ce désagrément à l’avenir, car nous sommes pratiquement arrivés au plafond maximum! Mais le niveau des eaux a commencé à se réduire», indique Mohammed El Farrah, président du Conseil municipal.En outre, à l’entrée de la ville, la route vers Agadir est complètement inondée et impraticable. Elle est donc fermée pour l’instant. La route vers Marrakech par contre est ouverte. Dans le monde rural, quelques routes et, surtout, des petits ponts sont bloqués. Il est donc fortement déconseillé de prendre la route.Mais d’après l’ensemble des autorités, la situation est sous contrôle. Les autorités ont réparti la ville en plusieurs zones d’interventions, où les équipes de la province, de la municipalité et de l’Onep sont occupées à évacuer les eaux vers les fosses septiques. De plus, plusieurs bonnes nouvelles: outre l’absence de blessés, les autorités soulignent que pour la première fois la médina n’a pas été touchée par les inondations. «C’est grâce à l’opération de curage qui a été effectuée pendant l’été», précise le président du Conseil. A signaler aussi que les crues de l’oued Lksob, pour l’instant, ne présentent pas de danger pour la ville.M. N. R.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc