×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Entreprises

IMEG lance Aydis, un logiciel pour créer des logiciels

Par L'Economiste | Edition N°:53 Le 12/11/1992 | Partager

IMEG Consultants a présenté, à la fin du mois de septembre au salon "Solutions Unix" à Paris, son générateur de systèmes d'Information Aydis.

IMEG Consultants est la seule société marocaine à avoir présenté, dans le stand d'Informix, un logiciel de haut niveau qui pourrait concurrencer des produits réalisés en Europe et aux Etats-Unis. Cet outil de programmation est rédigé dans le langage Informix-4GL. Il regroupe la conception détaillée, le prototype, la réalisation et la maintenance de logiciels de gestion. Aydis, c'est son nom, est, dans le langage informatique, un générateur de systèmes d'information, c'est-à-dire un logiciel qui permet aux informaticiens de créer eux-mêmes des logiciels. Ce générateur d'application, pour simplifier, permet de générer du langage, c'est-à-dire de remplacer les programmeurs dans la tâche fastidieuse "d'écrire du code". "C'est la synthèse de 19 années d'expérience qui nous a permis de réaliser ce travail", déclare Abdelwahed Hanafi, l'un des sept fondateurs d'Imeg Informatique. "Le générateur de systèmes d'information nous est venu de l'idée suivante : pendant 20 ans, nous avons réalisé toutes sortes de travaux. A partir de là, nous avons été inspirés de la démarche qui a été suivie". La démarche a pris près d'un an et demi avant d'être complètement affinée.

IMEG, après avoir installé des systèmes informatiques dans la plupart des administrations, se diversifie et vise un marché plus large. Les marchés publics ont largement contribué à l'essor de cette société informatique d'un type un peu particulier, où tous les programmeurs sont des ingénieurs.

Cependant le nouveau produit, Aydis, permettra de toucher une clientèle différente : celle des grands comptes privés où la compétition est plus serrée. Aydis est développé sous Unix, système d'exploitation auquel les dirigeants d'IMEG croient "dur comme fer", et dont le dernier salon en France a connu une forte affluence. Aydis a, en plus du langage choisi pour son développement, opté pour la présentation sous une forme qui allie la convivialité recherchée par les tableurs de types 1-2-3, (pour l'appel de fonction par exemple) et une certaine simplicité des interfaces hommes/machines (correspondances numéros-fonctions, colonne de droite identique pour le sous-rubriquage...). Le principal avantage du programme est qu'il permet une fonctionnalité intéressante appelée Liens.

A chaque fonction, chaque rubrique, chaque information-titre, il est possible de faire le lien avec d'autres fonctions, d'autres rubriques..., en questionnant le programme sur les liens disponibles à chaque instant. Le principal "inconvénient" c'est le prix : de 180.000 DH à 600.000 DH pour le générateur. Le Run Time coûte entre 8.000DH et 65.000 DH selon le matériel. Si le prix est prohibitif pour les PME, les responsables de la société expliquent leur choix.

D'abord, le produit concerne les grands comptes. Ce sont des entreprises de taille importante qui vont pouvoir tirer le meilleur profit de Aydis, c'est-à-dire, celles qui possèdent déjà une structure étoffée en termes d'informaticiens. Ces derniers produisent des programmes. Par ailleurs, le second type de clientèle qui est visé sont les sociétés de service informatique. Elles réalisent des programmes pour d'autres grands comptes ou des sociétés de taille plus réduite. Le programme a déjà permis de réaliser un travail important. Les responsables d'IMEG citent volontiers le Fonds de Garantie Automobile à Casablanca ou le Tribunal de 1ère instance à Casablanca. Une version en arabe de Aydis sera bientôt prête pour le registre du commerce.

La troisième explication est que les dirigeants d'IMEG visent le marché étranger par leur produit.

Ils doivent donc s'aligner sur les prix pratiqués en Europe pour des produits qui pourraient être assimilés à Aydis.

H.H.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc