×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Entreprises

Gros embouteillage sur les déclarations en Douane

Par L'Economiste | Edition N°:53 Le 12/11/1992 | Partager

Dans un premier temps, il y a eu un problème de configuration inadéquate des voies d'accès, pour répondre à la demande du premier jour, estime l'O.N.P.T. Aussi, en a-t-il résulté une saturation du réseau, qui a eu pour effet de retarder la bonne marche des opérations.

Alors que la moyenne des déclarations enregistrées pour le mois d'octobre était de 616/j à Casa-Port, le nombre de D.U.M. (Déclaration Unique de Marchandise) n'a été que de 139 le 2 Novembre et de 352 le lendemain. Mercredi 4, après une réunion de travail conjointe entre service des Douanes et O.N.P.T., on avait quasiment retrouvé la vitesse de croisière mais il restait à épuiser le stock de déclarations retardées. Au niveau des manipulations, des erreurs ont été commises par les abonnés. Le déclarant en Douane introduit ses informations sur son poste de saisie, les vérifie, et une fois assuré du contenu, il doit valider la déclaration par une signature en se reliant alors mais alors seulement, au système central de Casa-Port. Mais il arrive qu'un utilisateur "bloque" la ligne durant toute la durée de l'opération, pendant deux heures, au lieu du quart d'heure nécessaire, quand le document est déjà prêt. Enfin, le conflit qui agite l'Association des Transitaires (ils se sont scindés en deux bureaux rivaux) perturbe le fonctionnement de la salle banalisée, retardant par là même la bonne marche des opérations.

Cette opération d'informatisation entrait dans le cadre plus général du S.A.D.O.C. (Système de l'Administration des Douanes et de l'Office des Changes).

A travers la prise en charge des phases fastidieuses des déclarations et de la gestion ou de l'établissement de statistiques fiables, l'objectif principal est la modernisation du service des Douanes, afin "d'accompagner l'essor du commerce extérieur", soulignent les cadres de la Douane, d'accord sur ce point avec les plus grands des transitaires.

L'informatisation du dédouanement, programmé tout d'abord pour le 1er Février 1992, a été repoussée trois fois, au 1er Juin puis au 30 Septembre enfin au 31 Octobre dernier.

Ces délais supplémentaires ont été accordés pour permettre aux sociétés d'import-export ainsi qu'aux transitaires de se "familiariser avec le nouvel outil informatisé et de s'équiper en conséquence", répète la Douane et les deux bureaux de l'Association.

Les professionnels du dédouanement se sont vu offrir trois possibilités:

- soit ils se relient au réseau Maghripac, lancé par l'O.N.P.T., d'une capacité de 80 lignes qui peuvent s'exprimer simultanément. Seulement 48 abonnements ont été réalisés à ce jour, 15 autres sont en cours de traitement. Il n'y a pas d'autre demande, indique l'O.N.P.T.;

- soit, ils se relient au réseau commuté. Grâce à un micro-ordinateur, l'abonné est connecté sur une ligne téléphonique normale, la capacité est de trente lignes, toutes en service;

- enfin, ceux qui ne disposent pas d'ordinateurs reliés à l'un ou l'autre réseau ont la possibilité d'utiliser l'un des 11 terminaux mis à leur disposition par les services des Douanes dans ses propres locaux, dans une "salle banalisée". Seuls les transitaires agréés y ont accès, sous responsabilité de l'association des transitaires.

Parallèlement les Douanes ont installé une salle équipée de sept terminaux mis à la disposition des particuliers mais pour les seules opérations d'export. Dans la salle de contrôle de la Douane, le Mardi au milieu de l'après-midi, il était possible de voir qu'une partie des canaux du réseau commuté n'était pas demandée par les transitaires alors que les canaux du Maghripac fonctionnaient tous.

K.L.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc