×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Il faut sauver l’Aïdi, le chien de l’Atlas

Par L'Economiste | Edition N°:1776 Le 26/05/2004 | Partager

. Cette race est en voie de disparition L’Aïdi, le chien de l’Atlas qui évolue et vit depuis des milliers d’années dans les montagnes et les plateaux de l’Atlas, est une race canine nationale menacée d’extinction. Les enquêtes de terrain effectuées par le Club du chien de l’Atlas (créé en 1985) ont contribué d’une manière remarquable à faire connaître cette race.L’Aïdi n’est pas un chien berger, il a pour vocation première de garder et de protéger, souvent avec zèle, la tente et les biens du nomade berbère y compris son cheptel contre les chacals et les autres prédateurs. Solide, ce chien de montagne est doté d’une musculature hors norme pour sa taille (52 à 62 cm) et d’une puissante charpente sans lourdeur.Il possède une fourrure épaisse de couleurs différentes qui le protège du froid glacial des montagnes, de la chaleur de l’été et des attaques des fauves des forêts avoisinantes.De par son intelligence et sa sociabilité, il dispose de potentialités de dressage certaines comme la chasse au sanglier. En France, le Centre indépendant d’Education s’emploie à le dresser pour accompagner et guider les personnes non voyantes.Au Maroc, ce sont les régions enclavées et difficiles d’accès qui ont contribué à la sauvegarde et à la survie de cet animal qui figure désormais au registre initial marocain (RIM) et au Livre marocain des origines (LMO). Cette redécouverte est à l’origine de la création du Club du chien de l’Atlas qui s’assigne pour mission première de sauvegarder cette espèce nationale. La présidente du club, Dr Id Sidi Yahia Khadija, a indiqué qu’il existe un projet de création d’une association locale à Azrou qui aura pour objectif de participer à la sauvegarde de cette race. Le club compte centrer ses actions sur plusieurs zones de l’Atlas, surtout la région du Moyen-Atlas oriental (monts de Bouiblane, Ighazrane, Beni Sohane, Aït Zegout et Aït Aalahem). M.Ak (avec MAP)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc