×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Entreprises

Icomail accélère son redressement

Par L'Economiste | Edition N°:99 Le 14/10/1993 | Partager

En cédant 67% des actions de sa nouvelle filiale Corom au groupe espagnol Cortefiel, Icomail se dote de nouveaux moyens financiers pour accélérer son plan de redressement. L'accord de cession a été conclu ces 6 jours-ci. Il porte sur un montant de l'ordre de 22 millions de DH.

Le produit de cette vente permettra à Icomail de liquider 50% du reliquat de la dette contractée vis-à-vis de ses banquiers au lendemain de la faillite, en août 92, du groupe Hollandais Van Gils.

Il lui permettra également de monter une nouvelle chaîne de production et enfin de répondre à la demande de ses nouveaux clients.

Le patrimoine de Corom était en réalité une partie intégrante d'Icomail. C'est un ensemble composé d'un bâtiment et d'une chaîne produisant 600 vestes par jour. Il occupe une surface de 5.000m2, soit 26,31% de la surface totale d'Icomail, évaluée à 19.000m2 à Ain Sébaâ.

Cet ensemble a été filialisé, puis évalué en vue d'en céder une partie à un des clients d'Icomail.

Les négociations avec le groupe espagnol ont duré une année. L'accord de cession n'a été conclu que ces jours-ci. M. Boujemâa souligne à ce propos: "Nous avions pris notre temps, car il ne fallait pas brader notre patrimoine au lendemain de la crise". Il reste discret sur la plus-value réalisée par la cession. Il se contente d'indiquer: "C'était un marché honnête".

Cortefiel est client depuis sept ans d'Icomail. Il est un des premiers groupes de textile et de confection en Espagne. Il dispose dans ce pays d'un réseau commercial de 250 boutiques, dont il est propriétaire. Grâce à cette cession, Icomail remboursera 12 millions de DH à ses banquiers, soit la moitié du solde de la dette évaluée actuellement à 24 millions de DH. "C'est une anticipation sur le remboursement", précisent les dirigeants d'Icomail. Cette opération permettra à la société de réduire le montant de sa dette et donc de diminuer ses frais financiers.

Ces derniers constituent actuellement 12% de l'ensemble des charges et grèvent considérablement les prix de revient. "Or, souligne M. Boujemâa, le marché du textile à l'export se tasse actuellement. Pour réaliser des marges et rester compétitifs, il faut agir par le bas en réduisant les prix de revient".

Vue sous l'angle industriel, cette cession se traduit par une baisse de la productivité globale d'Icomail. Ses charges fixes seront donc amorties sur une production moindre. Il y aura alors une augmentation du ratio charges fixes/chiffre d'affaires. Du coup, la rentabilité de l'entreprise se trouve affectée. Pour pallier ce problème, les dirigeants d'Icomail ont consacré 25% du produit de la vente, soit 5 millions de DH pour la mise en place d'une nouvelle chaîne de production de 600 vestes par jour, en remplacement de ce qui a été cédé. Un accord en ce sens, est en cours de signature avec un grand groupe italien. Il porte sur la production de 600 pièces par jour pour une durée de trois ans. La nouvelle chaîne démarrera son activité début janvier 94. Environ 250 personnes seront recrutées pour les besoins de l'unité (coupe, couture, repassage).

Enfin, les cinq millions de DH qui restent seront mobilisés pour les besoins en fonds de roulement d'Icomail. Selon M. Boujemâa, qui conserve son poste de directeur général, dans Corom, Icomail clôturera l'exercice 1993 avec un chiffre d'affaires de 190 millions de DH. Près de 90% du C.A est réalisé à l'export.

L'entreprise dispose actuellement d'un portefeuille de 30 clients. "La leçon de Van Gils nous a servi d'enseignement pour la diversification". concèdent volontiers les dirigeants d'Icomail.

Abdelkhalek ZYNE

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc