×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Affaires

    Financement des TPE: AWB lance INMAE

    Par L'Economiste | Edition N°:2366 Le 21/09/2006 | Partager

    . Quatre lignes de financement pour satisfaire tous les besoinsAttijariwafa bank (AWB) tient sa promesse envers les très petites entreprises (TPE). En marge de la cérémonie organisée en l’honneur des lauréats de l’émission Challengers 2006, le PDG du groupe Khalid Oudghiri a donné le coup d’envoi au programme de financement INMAE. Ce programme est doté d’un milliard de DH. «Il s’agit d’un ensemble de solutions de financement permettant d’encourager l’esprit d’initiative des jeunes promoteurs et de les accompagner dans la réalisation et la concrétisation de leurs projets», explique d’emblée Youssef Rouissi, directeur de la banque des particuliers et des professionnels chez AWB, lors de la présentation du programme le 19 septembre. INMAE sera scindée en quatre volets destinés à des populations différentes. Il y a d’abord le crédit jeunes entreprises: une version améliorée de l’ancien crédit jeunes promoteurs. Ce produit offre un plafond de financement d’un millions de DH pour les projets individuels et 3 millions dans le cas d’une société. Il est destiné aux projets viables de première installation et peut aussi financer l’extension de l’activité.Pour accompagner le programme gouvernemental Moukawalati, INMAE propose la formule «Bidaya» dédié aux investissements inférieurs à 250.000 DH. Les projets doivent être validés préalablement par l’ANAPEC. A noter que ces deux premiers volets sont garantis à 85% par la Caisse centrale de garantie (CCG). La troisième ligne de financement proposée dans le cadre de ce programme est dédiée aux projets qui ne rentrent pas dans le cadre de Moukawalati. Ils doivent être initiés par des professionnels expérimentés avec un financement allant jusqu’à 350.000 DH. La dernière formule est allouée aux commerçants et aux artisans qui peuvent emprunter jusqu’à 200.000 DH pour l’extension de leur activité. L’accès au programme INAME est ouvert dans 100 agences AWB réparties dans tout le pays. Leur liste est d’ailleurs disponible dans les guichets ANAPEC. «Les crédits octroyés seront débloqués dans 15 jours. Ce délai pourrait être réduit en fonction de l’avancement des projets», précise Rouissi. Le programme sera coordonné par une cellule centrale au siège d’AWB. Celle-ci assure l’encadrement des agences concernées, le suivi des crédits et la coordination avec les autres parties prenantes, notamment la CCG. Le programme fera aussi l’objet d’une campagne de communication dans le réseau AWB.Les finalistes et les demi-finalistes de Challengers 2006 ont été les premiers bénéficiaires d’INMAE. Ils ont bénéficié d’un crédit de 300.000 DH chacun. La banque a joint immédiatement l’acte à la parole en les mettant en contact avec les chefs d’agences situées dans les localités de leurs projets même avant la fin de la cérémonie. N.Sq

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc