×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    International

    Feu vert à l’élargissement de l’espace Schengen

    Par L'Economiste | Edition N°:2669 Le 10/12/2007 | Partager

    . Neuf nouveaux états membres y accèdent le 21 décembre Les ministres européens de l’Intérieur ont définitivement approuvé l’entrée le 21 décembre de huit Etats d’Europe centrale et de Malte dans l’espace Schengen sans contrôles aux frontières intérieures. Les ministres avaient déjà donné leur accord «politique» le mois dernier, mais ils devaient encore attendre un avis de pure forme du Parlement européen pour prendre cette décision d’un point de vue juridique. Ces neuf Etats remplissent les conditions préalables à la suppression des contrôles aux frontières intérieures terrestres et maritimes, ont décidé les ministres réunis à Bruxelles. Les Etats baltes (Lettonie, Lituanie et Estonie), la Pologne, la République tchèque, la Slovaquie, la Hongrie, la Slovénie et Malte rejoignent donc les 15 membres actuels de l’espace Schengen (les ex-Quinze, moins le Royaume-Uni et l’Irlande, plus la Norvège et l’Islande). En contrepartie de l’abolition des contrôles, ces Etats ont dû renforcer la surveillance de leurs frontières extérieures (qui deviennent celles de l’espace Schengen) et les conditions de délivrance des visas. Ils se sont également connectés au Système d’information Schengen (SIS), la base informatique qui permet aux services de sécurité de disposer de données sur les personnes recherchées, disparues ou interdites de séjour, ainsi que sur les objets volés (véhicules, armes, documents d’identité, billets de banque). En outre, les voyageurs doivent toujours avoir avec eux un passeport ou une carte d’identité, les Etats conservant le droit de procéder à des contrôles d’identité sur l’ensemble de leur territoire dans le cadre de leurs missions de police. Dans les aéroports, la séparation entre les vols Schengen et les autres ne se fera que le 30 mars 2008, en même temps que les changements d’horaires hiver-été des compagnies aériennes. Synthèse l’Economiste

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc