×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Société

Fès: Une «maison de vie» pour les malades cancéreux

Par L'Economiste | Edition N°:2808 Le 27/06/2008 | Partager

. Le projet est financé par le groupe Jamai. La région concentre 25% des cas de cancerC’EST officiel. La «maison de vie» est le nom que portera le futur établissement des malades cancéreux et leurs proches. Elle sera logée au sein du centre hospitalier universitaire (CHU) Hassan II de Fès. D’une capacité d’accueil de 48 lits, l’établissement comporte des salles de réunions et de soins, des salons, ainsi que d’autres dépendances. Le tout sera construit sur une superficie de près de 2.240 m2. De quoi offrir aux patients et à leurs familles des espaces d’accompagnement et de soutien psychologique et moral. L’investissement, de l’ordre de 9 millions de DH, est financé par le groupe Jamai. Et l’établissement sera situé à proximité du futur centre d’oncologie, dont l’ouverture est prévue pour juin 2009. Il bénéficiera aux malades originaires des régions de Fès-Boulemane, Meknès-Tafilalet, et Taza-Taounate-Al Hoceïma. A noter que la priorité sera donnée aux patients défavorisés dont le lieu de résidence est loin du centre d’oncologie.A signaler que Fès et la région de l’Oriental comptent 25% des cas atteints de maladies cancéreuses au Maroc. A l’hôpital El Ghassani, on se limite aux premiers examens cliniques. Des investigations ont montré que le cancer du col est le plus fréquent au niveau régional, contrairement à ce qui est constaté dans les autres régions du pays où c’est plutôt le cancer du sein. De sources médicales, la majorité des cas de cancer du col dépistés sont inopérables. En fait, les gens se rendent compte de leur maladie à un stade très avancé. Ils obtiennent les rendez-vous, en vue de consultation, après plusieurs semaines pour les cas jugés urgents. Après ce délai d’attente, même les patients opérables ne le sont plus! Outre les cancers du sein et du col, celui de l’enfant devient de plus en plus alarmant à Fès et région. Les statistiques avancées font état de quelque 360 cas enregistrés en 2006, principalement dans le milieu urbain. En 2007, l’on a constaté près de 30 nouveaux cas chaque mois. Pour l’année 2008, la campagne de communication menée par l’ALSC a donné ses fruits. Ainsi, hommes et femmes sont sensibilisés au dépistage précoce. Il faut dire aussi que les centres de santé n’ont jamais connu autant d’activité -grâce à la sensibilisation médiatique- et ce, malgré les multiples grèves qu’a connues le secteur cette année.


Carte de visite

LA première tranche du CHU de Fès s’étale sur 70.570 m2. Elle comprend un hôpital mère et enfant, un laboratoire, un centre de consultations externes, des locaux techniques et un hôpital des spécialités. Un service particulier sera réservé à l’activité de transplantation d’organes toutes spécialités confondues. Pour ce qui est de la deuxième tranche, elle occupe une superficie de 7.530m2. Elle héberge notamment un hôpital d’oncologie, un autre pour la médecine nucléaire, une unité de vie, une administration, et une régie d’accueil.De notre correspondant,Youness SAAD ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc