×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Fès: 12 milliards de DH pour l’agriculture

Par L'Economiste | Edition N°:2962 Le 12/02/2009 | Partager

. Quelque 108 projets seront réalisés d’ici 2020. L’olivier, les rosacées, le câprier, les céréales… filières choisies En dépit des inondations qu’a connues la région de Fès-Boulemane et qui ont touché une superficie de plus de 1.000 ha, la campagne agricole se poursuit dans les meilleures conditions. En effet, nombreux sont les agriculteurs qui ont commencé à travailler leurs terres dès mardi. Encouragés par le retour du soleil, ces derniers sont optimistes et croient en leur secteur. Lequel aura une bonne destinée si on se réfère aux services de la Direction provinciale de l’agriculture (DPA). Services qui annoncent la mobilisation d’un financement de plus de 11,85 milliards de DH. Ce montant servira à la réalisation de 108 projets agricoles recensés dans le cadre du plan régional agricole à l’horizon de 2020. Pour M’hamed Bensouda, directeur de la DPA, ces projets concernent la production animalière (55 projets) et la production végétale (53). En gros, le choix s’est porté sur 12 filières. Huit filières relevant de la production végétale (l’olivier, les rosacées, le câprier, les céréales, les légumineuses, les légumes et les plantes médicinales) et quatre filières relevant de la production animale (le lait, les viandes rouges, les viandes blanches et le miel). Ainsi, pour la production végétale, le plan régional table sur une production annuelle d’olives de 540.000 t à l’horizon 2020, soit 7 fois de plus qu’actuellement. La production des rosacées fruitières devrait passer de 87.700 t à 188.300 t, le câprier de 15.000 t à 24.500 t. Il est prévu d’atteindre une superficie de 2.500 ha de câpriers et la production des semences sélectionnées sur une surface de 1.000 ha. Pour les céréales, la production devrait atteindre 308.700 t contre 230.000 t actuellement. Le plan Fès Vert prévoit de passer de 33.000t de légumineuses à 60.000 t en 2020. Pour ce qui est de la production animalière, ledit plan vise, entre autres, l’augmentation de la production de lait à 62.800 litres en 2020 contre 36.400 l actuellement, le passage de la production des viandes rouges de 11.700 t à 19.800 t, des viandes blanches de 25.200 t à 113.200 t et du miel de 16 t à 280 t. «Ceci à travers une nouvelle stratégie qui offre des perspectives prometteuses», indique-t-on auprès de la DPA. Et d’ajouter que ce plan aura des effets bénéfiques aussi bien sur l’amélioration des facteurs de production que sur la production animalière et l’exportation. De manière générale, les objectifs arrêtés ciblent l’amélioration de la productivité du cheptel, la valorisation de la production laitière, l’intensification de production céréalière, le développement de l’arboriculture et de l’emploi. A cet égard, une fois réalisés, les projets prévus permettront de générer une valeur ajoutée de 4,7 milliards de DH par an et de passer de 13 millions journées de travail actuellement à 29 millions à l’horizon de 2020. En clair, le plan agricole s’assigne pour objectif primordial l’amélioration du niveau de vie des agriculteurs de la région. Il importe de rappeler que celle-ci recèle d’importantes potentialités. Sa superficie agricole utile (SAU) est estimée à 317.000 ha dont 44.700 irrigués.


Fruits et céréales

S’agissant des principales productions, la région réalise 230.000 tonnes de céréales (3,8%) de la production nationale, 9.200 tonnes d’olives, 70.000 tonnes de fruits et 20.000 tonnes de câpres. Enfin, la région Fès Boulemane se caractérise par la prédominance des cultures céréalières (59%) et l’importance des zones de pâturage (1.500 ha) et du cheptel (plus de 1.270.000 têtes).De notre correspondant, Youness SAAD ALAMI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc