×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Dialogue social
Le Maroc s’intéresse à l’expérience danoise

Par L'Economiste | Edition N°:2962 Le 12/02/2009 | Partager

. Focalisation sur la sécurité et l’hygiène du travail. Coût global du projet de coopération: près de 36 millions de dirhamsLE Maroc renforce ses relations de coopération avec le Danemark en matière du dialogue social. Les deux parties viennent de donner le coup d’envoi à la seconde phase d’un projet de développement concernant ce domaine lancé en 2006. Pour l’événement, une délégation danoise comprenant les représentants du gouvernement, du patronat et des syndicats s’est déplacée à Rabat la semaine dernière. «Ce projet a été conçu et mis en œuvre dans un cadre tripartite, gouvernement, patronat et syndicat, aussi bien du côté danois que marocain», a rappellé Jamal Rhmani, ministre de l’Emploi. «Par ce projet, nous visons à contribuer au développement du dialogue social suite à l’adoption du nouveau code du travail par le Maroc en 2004», a souligné pour sa part Kim Taasby, le président de la délégation danoise. Et ce, à travers le développement des capacités et des outils nécessaires pour la création des comités de sécurité et d’hygiène (CSH) dans le monde du travail. Cette seconde phase vise à consolider les bons résultats réalisés dans la première étape. Sur ce point, Rhmani a rappellé les actions menées. Il s’agit en particulier des cycles de formation dispensée par des experts danois au profit d’une équipe de formateurs marocains composée d’inspecteurs du travail, de médecins de travail et d’ingénieurs chargés de l’inspection dans le domaine de l’emploi. Sur le plan méthodologique, figure la préparation de deux documents. Le premier concerne le contrôle en hygiène et sécurité en faveur des agents d’inspection. L’autre sous forme de modèle d’analyse des risques et d’évaluation du lieu de travail au profit de plusieurs catégories du personnel de l’inspection du travail. Sur le volet pratique, la première étape du projet a permis également la création et l’organisation de comités de sécurité et d’hygiène au sein de 10 entreprises pilotes. Cette opération sera étendue dans la seconde étape à 20 autres sociétés. Sur ce volet, il convient de rappeler que le nouveau code du travail impose aux entreprises, dont l’effectif dépasse 50 employés, d’établir un CSH. Ces comités sont considérés comme des relais de dialogue social au niveau de l’établissement. Pour le ministre, ce projet apporte un plus à la partie marocaine à un moment où le pays a été bouleversé ces derniers mois par des incidents graves dans certaines usines à Casablanca et à Fès. Notons par ailleurs que la réalisation des actions prévues dans le cadre de ce projet a nécessité un soutien financier du Danemark de près de 25 millions de couronnes danoises, soit environ 36 millions de DH. Près de la moitié de ce montant sera consacrée à la seconde phase du projet.


Recette

LE système de dialogue social appliqué au Danemark est considéré comme un modèle de partenariat entre le gouvernement, le patronat et les syndicats. Ce système, certes coûteux à la collectivité, est fondé sur le principe de la flex-sécurité, c’est-à-dire une souplesse dans le marché du travail avec une couverture sociale en cas de chômage. L’autre point fort de ce système est le taux élevé de syndicalisation, près de 80% avec un nombre réduit de syndicats qui ne dépasse pas trois organisations. Mais, il y a aussi la responsabilité des partenaires. Ainsi, en cas d’accord, le syndicat et le patronat doivent respecter leur engagement, sinon, le fautif sera pénalisé par une cour syndicale.N. E. A.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc