×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Enseignants: Encore une réunion «décisive»?

Par L'Economiste | Edition N°:2165 Le 06/12/2005 | Partager

. Au menu, le dossier de 14.000 enseignants du collège . Promotion: une enveloppe de 2,5 milliards de DH C’est une rencontre décisive entre les cinq syndicats de l’enseignement (CDT, UMT, UGTM, FDT, UNMT) et le Premier ministre qui a eu lieu hier en fin d’après-midi. A l’ordre du jour, le dossier de 14.000 enseignants du premier cycle du secondaire et particulièrement de la promotion interne. Celle-ci coûtera à l’Etat 1,7 milliard de DH. Cette enveloppe atteindra 2,5 milliards de DH si l’on compte les autres corps de l’enseignement. A l’heure où nous mettions sous presse, la réunion ne s’était pas encore achevée. Une réunion semblable avait eu lieu le 24 novembre dernier à la Primature mais sans pour autant déboucher sur une solution. Le gouvernement invoque le coût financier exorbitant de l’opération telle que proposée par les syndicats. A l’issue de cette précédente rencontre, plusieurs points sont restés en suspens. Il s’agit notamment de l’insertion, dans la liste de promotion, des enseignants du premier cycle qui ont exercé en tant qu’instituteurs et les bénéficiaires des promotions de 1994 et 1995. Entre-temps, une commission technique regroupant les cinq syndicats et le ministère de tutelle a été constituée pour préparer la réunion d’hier et suivre les pourparlers. Elle intervient après une première commission tripartite, regroupant les ministères de l’Education nationale, des Finances et de la Modernisation des secteurs publics, constituée lors de la première réunion le 8 novembre. Selon Abdelmajid El Ghars, membre du secrétariat général de la Fédération nationale de l’enseignement (FNE) affiliée à l’UMT, «la rencontre d’hier devrait aboutir à une solution valable sinon ce sera un échec pour tout le monde». Pour lui, la solution doit prendre en compte les dossiers de promotion interne à partir de 2003 et non de 2006 comme cela a été proposé par le Premier ministre. Toutefois, comme bon nombre d’autres syndicalistes, il reste confiant. Selon lui, Jettou est sensible aux enjeux sociaux d’un tel dossier. En effet, il y a aujourd’hui un consensus sur l’urgence du dossier revendicatif des enseignants dans le collège qui s’estiment plus lésés que leurs confrères dans les autres cycles. La promotion, aujourd’hui sérieusement débattue, concerne le passage de plus de 14.000 enseignants de l’échelle 10 à 11. Cela se traduit par une augmentation de 3.200 DH par mois. Voilà qui montre l’enjeu et l’importance que les enseignants accordent à l’opération. Rappelons que les syndicats s’étaient déjà arrangés avec l’Education nationale pour une solution du problème à l’horizon 2007. Toutefois Fathallah Oualalou, ministre des Finances, avait jugé que c’était trop lourd pour le budget.


Problème de nombre

La moyenne des salaires des enseignants du premier cycle du secondaire est de 4.000 DH. Les 14.000 enseignants concernés par la promotion interne espèrent passer à une moyenne de 7.000 DH s’ils réussissent à décrocher leur promotion. Or, ce qui a compliqué leur dossier revendicatif, ce sont les 6.000 enseignants qui sont ou bien des instituteurs chargés de cours dans les collèges ou bien des lauréats des CPR qui n’ont pas réussi leurs examens et qui ont été recrutés pour renforcer les rangs des enseignants. Ces 6.000 enseignants ne faisaient pas partie des calculs du gouvernement qui s’est basé sur un total de 8.066 enseignants concernés par la promotion.Mostafa BENTAK

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc