×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

En bref

Par L'Economiste | Edition N°:1945 Le 26/01/2005 | Partager

. Managem booste la BourseLa place casablancaise a connu une semaine très calme marquée par une hausse de l’indice Masi de 0,78%. Pour sa part, le Madex gagne 1,03% sous l’impulsion, est-il indiqué dans la lettre hebdomadaire de Wafa Gestion, des titres Attijariwafa bank et Managem qui progressent respectivement de 2,63 et 12,20%, ce qui constitue, par ailleurs, la meilleure performance de la semaine. La plus forte baisse hebdomadaire a été réalisée d’autre part par Sonasid avec un recul de 4,95%. Quant aux volumes traités sur le marché central, ils totalisent une moyenne quotidienne de 41 millions de DH. . Marché monétaire: Possible remontée des taux Pendant la semaine du 13 au 19 janvier, le marché monétaire fut marqué par la persistance d’une situation de surliquidité malgré les effets restrictifs engendrés par la sortie de monnaie fiduciaire et par le règlement des dernières adjudications. Lesquelles ont porté sur un volume de 2,6 milliards de DH. “De ce fait, le marché n’a été régulé qu’à la faveur des interventions ininterrompues de BAM pour un volume global de 9,2 milliards de DH”, est-il indiqué du côté de la salle des marchés de la BCP. La demande sur le cash a été relativement faible. Le volume moyen des opérations au jour le jour sur l’interbancaire s’est établi à 1,9 milliard contre 2,2 milliards de DH la semaine précédente. En revanche, l’activité a été plus intense sur le compartiment des repo’s compte tenu de la diversité des intervenants. Ce contexte marqué par la surliquidité et par l’existence de l’alternative de placer en facilités de dépôt à 2,25% favorise la stabilité des taux à des niveaux proches de cette référence. Sur le compartiment des repo’s, les opérations ont été conclues moyennant des taux compris entre 2,10 et 2,40%. Pour cette semaine qui coïncide avec le démarrage d’une nouvelle réserve monétaire, ce qui est de nature à relancer le niveau de la demande sur le cash, nous anticipons des niveaux de taux légèrement supérieurs à 2,25%”, soulignent les traders de la BCP.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc