×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie Internationale

    En bref

    Par L'Economiste | Edition N°:494 Le 27/04/1999 | Partager

    · Privatisation du Lyonnais: Le Crédit Agricole entre dans la course
    Du nouveau dans la privatisation du Crédit Lyonnais. Le Crédit Agricole a officiellement annoncé vendredi dernier le dépôt d'une candidature au groupe d'actionnaires partenaires (GAP). A l'instar des autres candidats, le Crédit Agricole devra donc déposer son offre au plus tard aujourd'hui et l'assortir d'une proposition de partenariat industriel avec le Crédit Lyonnais. A rappeler que l'ensemble du GAP détiendra un maximum de 33% du capital de la banque qui devrait être définitivement privatisée d'ici fin juin.

    · Euro: Baisse continue
    Nouveau fléchissement de l'Euro face au Dollar la semaine dernière. Et pour cause, les inquiétudes liées à la crise des Balkans et les mauvaises perspectives économiques de la zone Euro du Fonds Monétaire International (FMI). La monnaie unique a même battu un nouveau record de faiblesse face au billet vert à 1,0564 Dollar jeudi, le plus bas niveau depuis sa naissance le 1er janvier dernier.
    Mais à la suite de la réunion du G7 lundi soir, les Européens ont demandé aux marchés de ne pas trop faire baisser la nouvelle monnaie. Suite à cette déclaration, l'Euro s'est légèrement apprécié face au Dollar à Tokyo. A rappeler que la monnaie unique s'était écroulée après la déclaration de la Maison Blanche jeudi matin affirmant que le Président américain Bill Clinton et le Premier ministre britannique Tony Blair avaient approuvé la décision de l'OTAN de mettre à jour ses plans sur un éventuel déploiement de troupes au sol au Kosovo. La devise européenne s'est ensuite progressivement ressaisie, les investisseurs s'accrochant à l'espoir d'un accord par Belgrade et une présence militaire internationale au Kosovo. Les cambistes, quant à eux, ne se font pas d'illusions. Si la crise des Balkans se prolonge, l'Euro retombera inévitablement vers 1,05 Dollar et peut-être même en dessous.

    · Abou Dhabi donne son feu vert au marché de matières premières
    Les autorités des Emirats Arabes Unis viennent d'approuver la création d'un marché et d'une zone franche de stockage de matières premières à Saadiyat, près d'Abou Dhabi. Le gouvernement fédéral a approuvé une dérogation à la loi pour permettre aux compagnies étrangères d'intervenir sur ce marché sans avoir à s'associer à un partenaire local.
    Le coût de construction de la zone franche s'élève à 3 milliards de Dollars. Les travaux doivent être achevés en 2001.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc