×
  • L'Editorial
  • Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2020 Prix de L'Economiste 2019 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprise Internationale

    En bref

    Par L'Economiste | Edition N°:75 Le 15/04/1993 | Partager

    L'Oréal améliore son bénéfice

    Le premier groupe français de cosmétiques L'Oréal a clos son exercice 1992 sur un résultat net part du groupe de 2,29 milliards de Francs, en progression de 13,9% par rapport à 1991.Lebénéficeimposable, après plus ou moins-value, a augmenté de 16% à 4 milliards de Francs pour un chiffre d'affaires de 37,5 milliards, en hausse de 12,3%.Comptetenu de ces résultats, l'Oréal va verser à ses actionnaires un dividende net de 9,60 Francs, soit un accroissement de 14,3%.

    Pharmacie: Urgo s'implante en République tchèque

    La division Médication Familiale Urgo-Humex du groupe Fournier a pris récemment une participation majoritaire dans le capital de la société de distribution tchèque MED-COM. Le chiffre d'affaires de cette dernière avoisine les 10 millions de Francs.

    En prenant le contrôle de MED-COM, Urgo-Humex compte devenir le leader du marché des pansements et des, sparadraps dans les républiques tchèque et slovaque.

    Travail temporaire: Baisse du résultat d'ECCO

    La société ECCO TT, principale filiale du groupe ECCO, le leader français du travail temporaire (13 milliards de Francs de chiffre d'affaires) a annoncé pour l'année fiscale 1992 un résultat net part du groupe de 173,5 millions de Francs, en chute de 22,3%.

    Le chiffre d'affaires s'est accru de 8,4% à 10 milliards par rapport à 1991. En dépit d'une conjoncture plus difficile début 1993, le groupe ECCO n'envisage pas de réduire son réseau.

    Prêt-à-porter: Hugo Boss annonce une année difficile

    Le groupe de prêt-à-porter masculin allemand Hugo Boss prévoit de réaliser cette année un bénéfice net inférieur à celui de 1992.

    L'an dernier, la firme allemande avait affiché un bénéfice net de 44,2 millions de Marks, enregistrant une hausse de 25% relativement à 1991. Ces performances ne devraient pas se répéter en raison des difficultés que rencontre actuellement Hugo Boss aux Etats-Unis notamment.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc