×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie Internationale

    En bref

    Par L'Economiste | Edition N°:71 Le 18/03/1993 | Partager

    L'Allemagne assouplit le crédit

    La Bundesbank a ramené, vendredi 5 mars, le taux de ses prises en pension, auquel elle approvisionne le marché monétaire à très court terme, à 8,25% contre 8,49%.

    Entrée en vigueur mercredi 10 courant, cette baisse s'est traduite par un net raffermissement du Dollar. Surprenante par sa date (le lendemain du conseil directeur de la Bundesbank), la décision d'assouplir le crédit exprimerait deux embarras: l'un politique, l'autre technique. Le premier concerne la forte montée du chômage.

    Un responsable de l'Union des Banques Suisses (UBS) estime en effet que "le chiffre du chômage partiel, qui a bondi à 1,276 million, a été un choc et prouve que l'Allemagne s'enfonce dans une récession plus sévère que ne l'estimait la Bundesbank".

    Le second montre que la Buba "sait très mal gérer la liquidité du marché". La baisse des réserves obligatoires des banques entrée en vigueur le 1er mars n'ayant pas entraîné une abondance des liquidités.

    Europe centrale : L'accord de libre-échange en vigueur

    La Hongrie, la Pologne et les Républiques tchèque et slovaque sont désormais liées par un accord de libre-échange, le CEFTA (Central European Free Trade Agreement) entré en vigueur le 1er mars. Signé le 21 décembre dernier en Pologne, cet accord supprime immédiatement certaines taxes douanières entre ces quatre pays.

    D'autres barrières douanières devant être levées progressivement au cours des prochaines années.

    Gatt: Trente-sept pays veulent un accord rapide

    A l'initiative du président argentin Carlos Menem, et dans une lettre rendue publique vendredi 12 mars à Genève, les gouvernements de trente-sept pays ont demandé aux Etats-Unis, à la CEE et au Japon de "donner l'impulsion nécessaire" pour accélérer les négociations commerciales de l'Uruguay Round.

    Dans cette lettre adressée à Bill Clinton, au premier ministre japonais Kiichi Miyazawa, au chef du gouvernement danois, président en exercice de la CEE et au président de la Commission européenne, M. Jacques Delors, les 37 pays se disent inquiets de l'atonie de l'économie mondiale et de la montée du protectionnisme. Ils notent que pour assurer le succès du Round, il faut "prendre en compte les intérêts des pays en développement et notamment des moins avancés d'entre eux".

    Selon l'AFP, le directeur général du Gatt, M. Arthur Dunkel, s'est félicité de cet appel.

    CEE: Droits anti-dumping sur les bicyclettes chinoises

    Répondant à une plainte de la Fédération européenne des fabricants de bicyclettes (Peugeot, Gitane, Hercules, Kynast, Batavus, Raleigh...), la Commission de Bruxelles a décidé d'imposer jeudi 11 mars des droits anti-dumping provisoires de 34,4% sur les bicyclettes importées de Chine. Celles-ci sont vendues en moyenne à un prix inférieur de 43,8% aux bicyclettes de la CEE.

    Entre 1989 et 1992, la Chine a triplé ses exportations de bicyclettes vers le marché européen, selon la Commission. Elles sont ainsi passées de 693.600 unités à 2,1 millions, soit une part de marché actuelle de 10,5%.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc