×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Dossiers

Emploi et Carrière
Réforme des retraites 
Le bon filon, selon l’OCDE

Par L'Economiste | Edition N°:3056 Le 29/06/2009 | Partager

. Toute seule la répartition est un pas dans la mauvaise direction, selon l’Organisation. Les réformes ont réduit le niveau des pensions futures   Les réformes des systèmes de retraite publics et privés doivent se poursuivre afin d’assurer leur viabilité financière et sociale. C’est l’une des principales recommandations d’une nouvelle étude de l’OCDE sur les systèmes de retraite. Avec la montée du chômage et la baisse des recettes fiscales qui mettent les finances publiques à rude épreuve, les économies de l’OCDE afficheront en moyenne un déficit budgétaire proche de 9 % du revenu national en 2010. Une situation qui n’accorde guère la possibilité aux gouvernements de mener une politique des retraites plus généreuse. Certains pays ont déjà dû réduire les futures dépenses publiques en matière de retraites. Les dispositifs de retraite privés ont eux aussi été durement touchés par l’effondrement des marchés d’actions et leur fonctionnement doit évoluer, préconisent les experts de l’OCDE. Les réformes devraient permettre une meilleure réglementation, une gestion plus efficace, une information plus transparente sur les risques et le rendement des différentes options, ainsi qu’un basculement automatique vers des investissements moins risqués à mesure que l’âge de la retraite se rapproche.Compte tenu de l’horizon lointain inhérent aux retraites tous les types de fonds de retraites sont sujets à des risques et à des incertitudes de plusieurs sortes. Face aux risques démographiques, politiques, économiques et financiers, la diversification des fonds de retraites reste la meilleure stratégie, selon le rapport. Faire marche arrière dans les réformes ou s’appuyer uniquement sur les régimes de retraites publiques par répartition serait un pas dans la mauvaise direction. Les reformes des retraites ont réduit sensiblement le niveau des pensions que toucheront les travailleurs d’aujourd’hui: d’environ 20% pour ceux qui gagnent le salaire moyen. Mais ceux qui ont de faibles revenus ont été épargnés grâce à des filets de sécurité renforcés... Pour faire face aux dépenses publiques au titre des retraites élevées et au vieillissement de la population, il faudra travailler plus longtemps et diversifier les sources de revenus des retraités, y compris la part des retraites privées...Outre les répercussions de la crise sur les retraites, l’édition 2009 du Panorama des pensions analyse les revenus et la pauvreté des personnes âgées, les réformes récentes des retraites et la couverture des régimes de retraites privés. Un peu plus de 60% des revenus des personnes âgées de plus de 65 ans dans les pays de l’OCDE proviennent de transferts publics, 20% des retraites privées et autres formes d’épargne individuelle et 20% du travail. La France est assez éloignée de la moyenne, puisque 85,4% des revenus proviennent des transferts publics, le taux le plus important juste derrière la Hongrie (85,6%) et l’Allemagne (73,1%).Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc