×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Dossiers

Emploi & Carrière
Alphabétisation en entreprise
«Il faut être fin psychologue et bon pédagogue»

Par L'Economiste | Edition N°:1948 Le 31/01/2005 | Partager

Aziz El Kadili est enseignant de langue arabe. Depuis cinq ans, il s’est spécialisé dans l’alphabétisation des personnes adultes. Témoignage.- L’Economiste: Aimez-vous votre métier?- Aziz El Kadili: Oui, même s’il est difficile et qu’il nécessite beaucoup de patience. En fait, j’ai l’impression que les apprenants analphabètes sont des handicapés et je me comporte avec eux comme tel, avec beaucoup de délicatesse et de bienveillance. Il est indispensable d’être fin psychologue et bon pédagogue et de se comporter avec finesse, tact et diplomatie avec ces personnes, dont l’âge varie entre 30 et 60 ans. Il faut leur donner de l’espoir et leur montrer qu’elles peuvent y arriver. Lorsque j’ai des résultats positifs, je ressens une immense satisfaction et j’ai la sensation d’accomplir une noble action. - Quelles sont les difficultés que vous rencontrez dans le cadre de votre profession?- Toute la difficulté est de motiver les apprenants, de leur donner envie de venir assister aux cours, de les aider et de les encourager. Très souvent, ce sont des personnes qui ont plein de soucis en tête (que ce soit d’ordre professionnel, familial, financier ou autre). Il faut faire en sorte qu’ils apprécient les séances de cours, et qu’ils les considèrent comme des moments où ils pourront se détendre un peu, dans une ambiance agréable et conviviale, tout en réalisant un rêve qu’ils croyaient inaccessible: celui de savoir enfin lire et écrire. Il ne faut jamais réprimander un adulte, et encore moins une personne âgée. Ce serait lui manquer de respect. Donc, même s’il a la tête dure et la mémoire courte, il faut répéter, sans jamais perdre patience, avec beaucoup d’encouragement. Comme chacun sait, les adultes ont une capacité d’apprentissage bien inférieure à celle des enfants. Il est vrai que ce n’est pas toujours facile. Mais c’est le résultat qui compte. D’autre part, j’essaye de faire en sorte de limiter au maximum le taux d’absentéisme. J’avoue que malgré tous mes efforts, ce dernier est d’environ 40%.- Quelle est votre méthode d’apprentissage? - Toute la méthode est basée sur le dialogue et la participation des apprenants. Certains ont une représentation des études liée au msid avec une idée de violence. Il faut changer cette vision et leur montrer que les études sont avant tout un plaisir. Nous devons faire preuve de douceur, de tolérance. Il faut même contrôler les signes d’impatience, d’ennui ou d’énervement qui pourraient se lire sur notre visage. Car les apprenants sont sensibles.- Selon vous, combien d’années de cours sont nécessaires pour alphabétiser un adulte?- A raison de deux séances par semaine, je pense qu’il faut compter environ 10 ans pour qu’un adulte apprenne correctement à lire et à écrire. Propos recueillis par Nadia BELKHAYAT

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc