×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Ecoles: Comment mettre la citoyenneté dans les programmes?

Par L'Economiste | Edition N°:529 Le 15/06/1999 | Partager

· Invité par le Groupe Scolaire La Résidence, le professeur Peretti livre ses impressions sur la citoyenneté dans une ville qui s'est beaucoup développée

· Microcosme de la communauté, l'école doit préparer des citoyens et leur inculquer les valeurs de respect et de responsabilité


Après l'Institut des Hautes Etudes de Management (HEM) qui a, depuis deux ans, lancé l'Université citoyenne(1), c'est au tour du Groupe Scolaire La Résidence, d'organiser son séminaire, les 11 et 12 juin, sur le thème de la citoyenneté. Pour M. Mehdi Hefiri, président de l'école, ce thème s'est imposé puisque l'un des faits historiques les plus importants de l'époque moderne, selon lui, a été l'émergence de la notion de citoyenneté. Toutefois, l'exercice de la citoyenneté ne peut être que le résultat d'un processus d'apprentissage et d'une réflexion sur les valeurs qui sont au coeur de la citoyenneté.
C'est également le fonds de la réflexion de M. André Peretti(2) qui a ouvert ce séminaire, le vendredi 11 juin, dans un amphithéâtre archi-comble, en exposant justement ces valeurs intrinsèques à la citoyenneté.
Pour M. Peretti, la ville de Casablanca, qui est aussi sa ville natale, se prête très bien à ce raisonnement. «Le laboratoire qu'elle représente est très intéressant». La rapide extension de la ville suppose que chacun est de plus en plus responsable et en interaction avec les autres membres de la communauté. «L'histoire courte mais puissante de la ville nous renseigne sur ce tournant mondialisé qu'elle connaît avec une interdépendance des personnes».

Aussi, les enseignants, les parents et les communes sont-ils tenus d'enseigner aux jeunes qu'il est essentiel de consentir des efforts pour rendre les relations entre individus plus vraies et plus humaines. Cette mission doit être encore plus présente à l'école qui est «un microcosme où se retrouvent à échelle réduite, tous les acteurs et paramètres de la société. Elle pourrait ainsi servir de cadre à des pratiques concrètes favorisant la responsabilisation, la solidarité, le respect de l'autre, l'initiative, le sens de l'intérêt collectif ou notamment la réflexion sur les valeurs humanistes».
Le rôle de l'enseignement devient ainsi central pour apprendre la citoyenneté aux élèves. «Dans son fonctionnement, le système éducatif ne peut être en contradiction avec ce qui est attendu par la société», soutient M. Peretti.
Ce sont des idées simples. Mais, ce sont des valeurs fortes et essentielles dans une cité où existe une grande concentration de personnes avec leurs différences, une multiplicité de rôles et une hétérogénéité de leurs réalités.
Autre valeur forte de la citoyenneté, la reconnaissance. «Il faut que le système éducatif permette à chacun de sentir qu'il existe et qu'il est utile. Sinon, cela peut engendrer chez certains un sentiment d'abandon et de désintérêt», met en garde M. Peretti.
Et c'est là que réside toute la problématique du système d'évaluation qui est figé et centralisé. «Si chacun sait qu'il peut progresser, peu importe ses différences. Sinon, nous sabotons les richesses individuelles». L'apprenant doit pouvoir être conscient de ses progrès. Ce qui suppose la révision des démarches pédagogiques qui restent aujourd'hui très individualistes.

(1) Un ensemble de cours, non payants et touchant à l'économie, le droit ou encore les droits de l'Homme.
(2) Polytechnicien, formateur à l'Institut National d'Administration Scolaire, M. Peretti est connu pour son expertise en éducation. Conseiller de plusieurs ministre, expert consultant de l'UNESCO et de l'ONU, il a participé à plusieurs commissions de réforme et publié de nombreux ouvrages.


Les trois «R» de la citoyenneté


«Le problème que pose aujourd'hui la civilisation moderne est complexe». Pour M. André Peretti, si elle n'est pas accompagnée d'un équilibre humain, la fantastique suraccélération des technologies peut déboucher sur des catastrophes. Ce n'est en tout cas pas l'histoire qui risque de le contredire. En effet, la catastrophe de Chernobyle est encore vivace dans les esprits. Et plus récemment, l'affaire de la vache folle ou du poulet belge à la dioxine. Pour multiplier leurs rendements, les éleveurs et les entreprises n'ont pas hésité à utiliser des techniques douteuses sans prendre la peine d'en évaluer les risques. Résultat: des conséquences graves sur la santé. Et au-delà, c'est un problème d'éthique qui est soulevé.
La situation s'aggrave d'autant plus que des erreurs locales se transforment rapidement en catastrophes planétaires. Globalisation oblige, le monde n'est plus qu'un petit village. Le contrepoids peut se réaliser avec la citoyenneté. Pour M. Peretti, la recette est plutôt facile: apprendre aux hommes de demain les trois piliers «de la vie en commun». Il s'agit ainsi:
· du respect: C'est le sens même de la cité. En l'absence de respect, les risques de provocation à la violence sont grands. Il faut préserver la fierté des uns et des autres;
· de la responsabilisation: Les enfants doivent savoir prendre leurs responsabilités et reconnaître leurs erreurs;
· et de la reconnaissance: Dans la cité d'aujourd'hui, chacun est différent de l'autre. Aussi est-il essentiel de «s'éloigner du mythe identitaire où toute différence entraîne l'exclusion». Les exemples sont légion dans l'histoire tels que le colonialisme, le nazisme ou encore récemment la guerre au Kosovo.

Malika EL JOUHARI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc