×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Dossiers

Dossier d'emploi
Enseignement supérieur: Les nouveaux directeurs d’écoles publiques

Par L'Economiste | Edition N°:1662 Le 15/12/2003 | Partager

. Mustapha El Adnani,directeur de l’Ecole nationale des sciences appliquées de MarrakechAgé de 48 ans, Mustapha El Adnani est titulaire d’un doctorat d’Etat en sciences appliquées (réseaux électriques) de l’Institut Montéfiore d’électricité Liège (1987). Il obtient auparavant un diplôme d’aptitude à la recherche scientifique auprès du même institut en Belgique (1982). Il est également ingénieur d’Etat en génie électrique (électrotechnique) de l’Ecole Mohammédia des Ingénieurs (1980). Il débutera sa carrière à la Faculté des sciences Semlalia Marrakech (FSSM) où il sera successivement maître-assistant (1980-1987), maître de conférences (1987-1991) et à partir de 1991, professeur de l’enseignement supérieur. Entre 1997 et 2003, il est vice-doyen de la Faculté des sciences et techniques Gueliz Marrakech. Poste qu’il cumulera à partir de 2000 avec celui de responsable de l’Ecole nationale des sciences appliquées (ENSA). Parallèlement, il est responsable du laboratoire de l’ingénierie électrique à l’ENSA et responsable de l’axe électrotechnique au Laboratoire d’électronique et d’instrumentalisation (LEI) de la FSSM (1988-1997). Il est en outre membre de plusieurs associations nationales et internationales dont l’Association des ingénieurs de l’Ecole Mohammédia (AIEM), l’Association des gestionnaires et formateurs du personnel (AGEF), l’Association des experts en réseaux électriques et l’Association des ingénieurs de l’Université de Liège. Mustapha El Adnani est marié et père de deux enfants. A. E.. Ameziane Houdaifa, directeur de l’Ecole nationale de commerce et de gestion de TangerAmeziane Houdaifa, 47 ans, est titulaire d’une licence en sciences économiques de la Faculté des sciences juridiques, économiques et sociales (FSJES) de Rabat. L’année suivante, il obtient une maîtrise en économie publique et politique économique à l’Université Paris X-Nanterre. En 1980, il décroche un DEA en économie politique, planification et politique économique à la même université parisienne. Deux ans plus tard, il décroche, toujours à Paris X, son doctorat de 3e cycle en économie publique et planification. C’est alors qu’il retourne au Maroc et intègre la Faculté des sciences juridiques, économiques et sociales de Marrakech en tant que maître-assistant en sciences économiques. Cinq ans plus tard, il est professeur associé et chef de département Gestion-finance à Sup de Co Marrakech. En octobre 1988, il est chargé de cours de macroéconométrie à la Faculté des sciences juridiques et sociales de Casablanca. En février 1990, il obtient son doctorat d’Etat en sciences économiques sous la direction du professeur Habib El Malki à la Faculté des sciences juridiques et économiques de Rabat. Quelques mois plus tard, il devient maître de conférences à la Faculté des sciences juridiques, économiques et sociales de Marrakech. Deux ans plus tard, il met en place la licence appliquée de management, dont il devient responsable en 1994. En septembre 1997, il rejoint la Faculté des sciences juridiques, économiques et sociales de Tanger. En juin 1998, il devient professeur associé et membre de l’Ecole doctorale de gestion (EDG) à la Faculté des sciences juridiques, économiques et sociales d’Oujda. La même année, il est promu vice-doyen de la Faculté des sciences juridiques, économiques et sociales de Tanger, un poste qu’il occupait jusqu’à sa dernière nomination. Ameziane Houdaifa compte à son actif de nombreuses activités scientifiques et de recherche et a publié plusieurs articles et ouvrages. Il est marié et père de deux enfants.N. B. . Fouad Benyaïch, directeur de l’Ecole supérieure de technologie de MeknèsFouad Benyaïch est docteur en sciences physiques. C’est en 1984 qu’il est recruté à la Faculté des sciences de Meknès. Il est promu maître de conférences en juillet 1992 et professeur de l’enseignement supérieur en 1996. Au sein de la même faculté, il a été représentant du département de Physique au Conseil de la bibliothèque, puis chef de département adjoint. Ensuite, il a été membre élu au Conseil de la faculté et représentant des maîtres de conférences. En 1998, il est devenu responsable de l’UFR DESA «physique de la matière et des matériaux». Il a organisé plusieurs séminaires et congrès et participé à de nombreux projets de recherche. Il a été l’instigateur de plusieurs partenariats réalisés avec des établissements marocains mais aussi étrangers. Fouad Benyaïch est marié et père de deux enfants. N. B. . Fatima Harrak, directrice de l’Institut des études africainesFatima Harrak, 54 ans, est bardée de diplômes. Elle est titulaire notamment d’un Ph.D en histoire, d’une maîtrise d’histoire (Paris VIII), une licence ès lettres (Paris VIII), d’un certificat d’études politiques (Institut d’études politiques, Paris) et d’un bachelor of arts, sciences politiques en 1970 (Cornell College, Iowa, USA). Elle débute sa carrière en 1975 en tant que membre du cabinet du ministre d’Etat à l’Information. En 1979, elle est chargée d’Etudes au cabinet du ministre chargé des Relations avec le Parlement. Elle sera ensuite membre du cabinet du secrétaire perpétuel à l’Académie du Royaume du Maroc (1980-1981), puis chef du département de Traduction à la même institution (1981-1990). A partir de 1990, elle est enseignant-chercheur à l’Institut des études africaines à Rabat. Elle fut tour à tour professeur visiteur à l’Université de Kansas, USA (1998-2000), aux universités Kalamazoo, Hope et Albion au Michigan, (1996), à l’Université de Northwestern (1995) et aux universités Ibadan et Bayero respectivement à Ibadan et Kano, Nigeria (1991).Ses principaux thèmes de recherche sont en autres: Mouvement de réforme en islam, histoire des idées et réseaux de savoir en terre d’islam, islam politique et l’islam face à l’esclavage. Fatima Harrak est mariée et mère de deux enfants. A. E.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    p[email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc