×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 173.579 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 213.013 articles (chiffres relevés le 31/5 sur google analytics)
Economie

Deux nouvelles instances contre l'analphabétisme

Par L'Economiste | Edition N°:819 Le 27/07/2000 | Partager

• M. Khalid Alioua a annoncé la création d'une autorité de liaison entre l'administration et les ONG et d'une agence d'ingénierie de l'alphabétisation•A fin juin 2000, 84 conventions lient le Ministère de l'Emploi et les ONG pour quelque 120.000 bénéficiairesPRES de deux ans après son lancement, le programme des Cent Mains pour la lutte contre l'analphabétisme fait l'objet d'une première évaluation. A l'issue de deux journées d'étude organisées les 25 et 26 juillet par le Ministère de l'Emploi, M. Khalid Alioua a annoncé la création de deux instances pour accélérer le rythme d'exécution du programme. La première sera baptisée Autorité de Liaison entre l'Administration et les ONG. Elle se chargera de chercher de nouveaux partenaires pour élargir les actions du programme.La deuxième instance sera une agence d'ingénierie de l'alphabétisation, qui sera domiciliée à l'Institut des Etudes Sociales à Rabat. C'est une institution scientifique qui contrôlera le contenu des programmes de formation. L'Agence sera gérée par un conseil d'administration où seront représentés les ONG, le gouvernement et le secteur privé.Le bilan du programme des Cent Mains est jugé globalement positif. A fin juin 2000, le nombre des conventions signées entre les ONG et le Ministère de l'Emploi a atteint 84. Quelque 120.000 personnes en ont bénéficié, dont 67% sont des femmes. La répartition des ONG par secteur fait ressortir la prédominance des associations à caractère social avec une part de 67% de l'ensemble des ONG. Elles sont suivies par les ONG de développement avec 23,4%. Les associations à but culturel ou sportif viennent en dernier lieu avec 9,5%. La répartition géographique de l'activité de ces associations fait apparaître une prééminence du milieu urbain. Près de 46% des ONG exercent dans les villes et la banlieue. Le milieu rural et périrural reçoit 54% de l'ensemble des associations.Les prévisions du ministère tablent sur l'alphabétisation de 600.000 personnes à l'horizon 2004. Cet objectif ramènera ainsi le taux d'analphabétisme à 35%. Selon le Ministère de l'Emploi, ce taux est de 47% actuellement. Mais les ONG ont des chiffres beaucoup plus élevés.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc