×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Cycle de Doha: Echec de l’échéance finale

Par L'Economiste | Edition N°:1932 Le 05/01/2005 | Partager

. L’OMC met le cap sur Hong Kong . Une conclusion attendue pour 2006Le cycle de négociations commerciales lancé par l’OMC à Doha en 2001 a raté comme prévu l’échéance du 1er janvier 2005 qui avait été fixée pour boucler les travaux, mais l’institution multilatérale a mis le cap sur sa conférence ministérielle de Hong Kong en fin d’année. L’Organisation mondiale du commerce va en outre être accaparée cette année par la désignation de son nouveau patron. Lancées fin 2001 dans la capitale du Qatar, les négociations visant à mettre la libéralisation des échanges au service des pays pauvres auraient dû être bouclées en trois ans. Mais l’élan de fraternité mondiale qui avait animé les négociateurs à Doha après les attentats du 11 septembre 2001 n’aura duré qu’un temps. La dernière conférence des ministres à Cancun (Mexique) en septembre 2003 a viré à l’affrontement Nord-Sud à propos du commerce agricole. Cependant, les pays membres ont sauvé les meubles en juillet dernier au siège de l’Organisation à Genève, avec un préaccord sur le “cadre” de la négociation, l’Union européenne ayant accepté de discuter de la fin de ses subventions aux exportations agricoles. Ce faisant, les 148 pays membres ont aussi renoncé à fixer une date butoir pour conclure la discussion, prévoyant seulement d’arriver à un nouvel accord intermédiaire lors de la Conférence des ministres du Commerce prévue à Hong Kong du 13 au 18 décembre 2005. La conclusion du cycle, comportant des engagements chiffrés de réduction des droits de douane, n’interviendrait plus qu’à fin 2006. Depuis le préaccord de l’été dernier, les négociations sont restées au niveau technique à Genève, suscitant l’inquiétude du directeur général de l’OMC, Supachai Panitchpakdi, qui a demandé aux pays membres d’entrer rapidement dans la substance des négociations. Parmi les questions les plus ardues figure celle de la “formule” qui sera retenue pour abaisser les droits de douane sur les importations agricoles. Les pays membres ont prévu que cette formule soit divisée en tranches, avec des réductions plus conséquentes pour les droits de douane les plus élevés. Reste à se mettre d’accord sur les chiffres. Autre sujet de blocage: les services. En échange de l’ouverture de leurs marchés aux produits agricoles, les pays riches demandent aux pays en développement de s’ouvrir davantage aux sociétés de services étrangères. Mais jusqu’à présent, seuls 71 pays sur 148 ont déposé leurs offres initiales en la matière. “Il ne faut pas paniquer, mais s’il n’y a pas de changement, nous allons vers une crise”, a averti le chef du groupe de négociations sur les services, le Chilien Alejandro Jara. Afin de progresser vers Hong Kong, plusieurs conférences “mini-ministérielles” sont prévues durant l’année avec une vingtaine de pays, notamment lors du Forum économique mondial de Davos (Suisse), qui se déroule du 26 au 30 janvier.  Mais les négociations risquent d’être reléguées au second plan en 2005 par la désignation d’un remplaçant à Supachai, dont le mandat expire le 1er septembre. Les quatre candidats, le Brésilien Luiz-Felip de Seixas Correa, le Français Pascal Lamy, le Mauricien Jayen Cuttaree et l’Uruguayen Carlos Perez del Castillo, se présenteront personnellement le 26 janvier aux pays membres lors d’une réunion à Genève. La désignation devra intervenir au plus tard fin mai.Synthèse L’Economiste

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc