×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Affaires

    Coupe du Monde: Les scénarios du jour «J«

    Par L'Economiste | Edition N°:804 Le 06/07/2000 | Partager

    • A 14 heures (heure suisse), le président de la FIFA annoncera le pays hôte du Mondial 2006• Si le Maroc ne gagne pas, il ne faudrait pas que l'Afrique du Sud remporteQui aura l'organisation de cette Coupe du Monde 2006? Le jour «J« est enfin arrivé, et le suspense est à son paroxysme. A quelques heures de la désignation du pays hôte de la compétition à Zurich, le mystère est encore entier.Le coude-à-coude entre les différents candidats est toujours aussi serré, mais le dossier marocain est plus que jamais en situation délicate. Le retrait du Brésil en début de semaine, et son soutien à l'Afrique du Sud ont refroidi les ardeurs des optimistes1«. Les chances du Maroc ne tiennent plus qu'à un fil, mais les responsables de la candidature marocaine ne perdent pas espoir. Ils savent, pour l'avoir appris à leurs dépens, que les promesses électorales faites durant toute la période de promotion ne valent pas grand-chose. Comme en politique, l'unique vérité est celle qui sort des urnes.Les 24 votants du comité exécutif de la FIFA n'ont jamais fait dans les sen-timents . Beaucoup d'entre eux avaient promis depuis quelques mois leur voix pour l'un ou l'autre des candidats, puis sont revenus sur leur décision par la suite. Le Maroc a ainsi eu droit au soutien groupé du bloc arabe composé de trois membres, mais les déclarations du Qatari Mohammed Bin Hammam en faveur de l'Allemagne sont venues rompre la magie de «l'unité arabe«.De même, le Trinidadien Jack Warner, président de la Concacaf (Confédération de Football d'Amérique du Nord et Centrale), avait affirmé le soutien inconditionnel au Maroc des votants de sa confédération dans une interview télévisée à Casablanca. Mais à Johannesburg, le responsable de la Concacaf a répété la même promesse aux responsables sud-africains.Quant au bloc africain, il reste divisé entre ses deux candidats. Les votants de ce continent, surtout le Camerounais Issa Hayatou, ont soigneusement évité de se déclarer en faveur de l'un ou l'autre pour ne pas s'attirer leurs foudres.En fait, tant que le scrutin ne sera pas terminé, tous les scénarios sont encore possibles. L'unique chance du Maroc, c'est qu'il puisse s'accrocher pour ne pas être éliminé avant l'Afrique du Sud. Une fois passé ce cap, les chances redeviendraient importantes, puisque les voix en ballottement retomberaient dans son escarcelle. Le rôle de la candidature anglaise sera primordial dans ce scénario, puisqu'elle constitue le principal concurrent du pays de Mandela pour les votants anglo-saxons.Mais si d'aventure la chance n'est pas au rendez-vous pour le Maroc, il faut souhaiter qu'elle ne le soit pas non plus pour l'Afrique du Sud. La raison est toute simple: si l'Allemagne gagne la compétition, le Maroc pourra se représenter en 2010 pour l'Afrique. Si le cas se reproduit, il faudrait présenter des réalisations et non des projets pour étoffer la candidature nationale. C'est dire qu'il faut s'y mettre dès aujourd'hui. Mais si son concurrent africain remporte la course, nous devrons attendre 2018 ou 2022 pour une candidature marocaine. Une échéance bien lointaine.Ghassan KHABER(1) Cf. L'Economiste du mercredi 5 juillet. www.leconomiste.org


    Comment se déroulera le vote?Selon les critères énoncés lors du congrès de la FIFA décembre dernier à Tokyo, le pays organisateur du Mondial 2006 est celui qui recueillera la majorité absolue des 24 membres du comité exécutif. Le scrutin à bulletin secret qui départagera les candidats se décomposera en trois tours au maximum. Le pays ayant reçu le moins de suffrages lors 4e chaque tour sera élimi né. La procédure sera utilisée jusqu'à ce que l'un des candidats réunisse la majorité absolue requise.
    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc