×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Conséquences-attentats: Pour la première fois des scénarios optimistes

Par L'Economiste | Edition N°:1166 Le 17/12/2001 | Partager

. L'onde sera amortie en fonction des fondamentaux de chaque économie et sa capacité à résister aux chocs externes . La récession est incontournable mais ne peut être durable. BNP Paribas livre son étude détailléeUn peu plus de trois mois après les événements du 11 septembre, les incertitudes quant à une récession de l'économie mondiale persistent. Les pronostics foisonnent et versent tous dans le même sens, celui d'une détérioration des indicateurs-clés des économies. Néanmoins, la majorité des analystes estiment que si la récession est incontournable, elle ne devrait pas pour autant durer. C'est la première fois depuis les attentats que des scénarios positifs sont établis. Dans ce sens, une étude détaillée du groupe BNP Paribas datant de novembre dernier vient d'être publiée. Elle évalue les conséquences des événements du 11 septembre par région et trace un schéma global d'évolution de l'économie mondiale.Aux Etats-Unis, où les signes d'une récession étaient déjà perceptibles bien avant les attentats, la situation commence à se préciser. Certains observateurs voient le bout du tunnel pour le printemps 2002. D'autres demeurent moins optimistes, mais ne le resteront pas éternellement. Adeptes du “getting worse before getting better”, ces analystes estiment que les événements ne font que repousser les perspectives d'une reprise réelle et durable. Les effets, comme analysés par les spécialistes de BNP Paribas, se distinguent en deux catégories. La première concerne les secteurs directement touchés tels le transport aérien, les services financiers, l'hôtellerie... La seconde, plus difficile à cerner, repose sur le facteur complexe qu'est la confiance, celle des ménages, des entreprises... La période post-11 septembre se caractérisera par un frein des dépenses des ménages et un ralentissement du rythme d'investissement des entreprises. Les analystes de BNP Paribas tablent également sur une reprise au printemps prochain sous réserve néanmoins d'un déroulement maîtrisé du conflit. “Si la récession devait se prolonger en raison d'une aggravation de la situation politico-militaire accompagnée d'une poursuite de la détérioration de la confiance, la reprise serait alors plus tardive”, poursuivent-ils.Dans la zone euro, l'onde de choc devrait être tempérée. En termes de commerce extérieur, la zone euro est moins ouverte que n'importe quel autre pays membre.De plus, la mise en place d'une monnaie unique permet d'atténuer les tensions sur les taux d'intérêt comme sur les parités de change à l'occasion de chocs externes. Les analystes de BNP Paribas estiment que l'idée d'une récession touchant l'ensemble de la zone euro n'est pour l'heure pas inscrite dans les scénarios. “Le recul de l'investissement devrait être moins marqué qu'aux Etats-Unis. “Les économies européennes n'ont en effet pas créé d'importantes surcapacités, aussi la modération de la demande ne se traduit-elle pas aujourd'hui par un effondrement du degré d'utilisation des capacités de production”, soulignent les analystes.Les pays en voie de développement, économies en général dépendantes de la conjoncture extérieure, trinqueront. Les événements du 11 septembre bouleverseront les scénarios de ces économies déjà perturbées: ralentissement de la croissance des pays jusque-là résistants et prolongement de la phase récessive du reste. Du coup, le cercle des pays qui accumulent les déséquilibres fondamentaux s'élargira davantage, estiment les analystes de BNP Paribas. S'agit-il d'une reprise différée ou de nouveaux handicaps qui accableront davantage ces économies? La balance penche plutôt vers une poursuite de la dégradation en 2002. Il ne s'agit pas d'un simple aléa conjoncturel. “Intervenant au cours d'une période d'instabilité financière de quelques grands pays émergents, les événements du 11 septembre ajoutent des facteurs dépressifs et déstabilisateurs qui peuvent amplifier une phase récessive et entraver une reprise ultérieure”, souligne le rapport de BNP Paribas.Toutefois, certaines zones d'Europe en transition ou encore d'Afrique seraient modérément affectées et une majorité de pays épouseraient, de l'avis des analystes, la reprise mondiale lorsqu'elle interviendra. “Les perspectives pourraient donc être de nouveau favorables à compter du second semestre 2002”, souligne le rapport.Yousra MAHFOUD


. Un guide de l'exportateurL'Office des Changes vient de publier un guide de l'exportateur en matière de réglementation des changes. Il est destiné à apporter un soutien aux exportateurs pour l'accomplissement des formalités et procédures prévues en matière d'exportation. Ce guide permet à l'exportateur de disposer du nombre d'informations nécessaires à la réalisation de l'opération d'exportation. Le contenu de ce guide est disponible sur le site Internet de l'Office des Changes www.oc.gov.ma. . Soutien britannique aux ONG L'Ambassade de Grande-Bretagne donne la possibilité aux institutions publiques, aux associations et aux ONG de profiter de fonds d'appui et de soutien aux projets qui traitent des droits humains, de l'environnement, de la gestion des conflits et de nouvelles technologies. A noter que les propositions de projet doivent être envoyées à l'Ambassade avant le 4 janvier 2002.. Module de formation sur la télédétection spatiale Le Centre Royal de télédétection Spatiale (CRTS) organisera du 14 au 25 janvier prochain un module de formation sur la télédétection spatiale: «Ecotel 2002». Le CRTS souligne que cette formation s'adresse aux professionnels et aux responsables de projets qui désirent intégrer les techniques et les outils de télédétection spatiale dans les projets de gestion des ressources et les opérations de planification. . Don au MarocL'US Trade and Developpement Agency (USTDA) a fait don au Maroc de quelque 325.300 dollars. Ceci en vue de réaliser l'étude de faisabilité de la transition aux systèmes CNS/ATM (communication, navigation, surveillance/air traffic management). L'accord de don a été signé dernièrement à Rabat par le ministre des Transports et de la Marine marchande, Abdeslam Znined et Thelma Askey, directrice de l'USTDA en présence de l'ambassadeur des Etats-Unis d'Amérique à Rabat, Margaret Tutwiler. . CUC: Actions de solidaritéLa Communauté Urbaine de Casablanca lance une action de solidarité au profit des couches sociales démunies de 27 communes dépendant de la communauté. Avec un total de 24.000 rations, chaque commune bénéficiera de 857 rations, comportant un sac de 10 kilos de farine, un bidon de 5 litres d'huile et 5 kilos de sucre. Le coût total de l'opération est de 2.500.000,00 DH.. Droits de l'homme: Rapport de la Ligue La Ligue Marocaine pour la Défense des Droits de l'Homme (LMDH) s'est prononcée pour l'élaboration d'un nouveau code électoral ou à défaut l'amendement de l'actuel code de façon à y introduire des règles juridiques garantissant la neutralité de l'administration et excluant son intervention ou sa mainmise sur les mécanismes électoraux. C'est ce qu'a annoncé la Ligue dans un rapport publié à l'occasion du 53e anniversaire de la déclaration universelle des droits de l'homme.. Maroc-Egypte: Commission mixte pour début 2002 Mohamed Benaïssa, qui a remis un message écrit de SM le Roi Mohammed VI au Président égyptien, a indiqué que la Haute Commission mixte maroco-égyptienne tiendra sa prochaine réunion début 2002 au Maroc sous la présidence du Souverain et de Moubarak. Elle aura pour objectif de renforcer la coopération bilatérale, notamment dans les domaines économique, commercial et culturel.
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc