×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Connect Com investit pour le E-commerce

    Par L'Economiste | Edition N°:452 Le 26/02/1999 | Partager

    Le commerce électronique explose aux Etats-Unis. Un provider marocain investit dans ce créneau et dans d'autres produits tels que le Web TV, le Vesat et la carte prépayée. Ces services seront présentés au prochain Sit-Expo.

    "LE commerce électronique introduit le shopping par Internet. Il est utilisé par plus de 60% des Américains", avance M. Driss Laraki, directeur général de Connect Com. Cette société de télécommunications actuellement provider Internet, axée sur les professionnels, tente d'introduire sur le marché de nouveaux produits tels que le commerce éléctronique et le Web TV.

    Naviguer sans ordinateur


    Le shopping sur Internet va permettre aux commerçants d'avoir une vitrine virtuelle à très bon marché. Le prix du site annoncé par M. Laraki sera de 5.000 DH pour l'installation et 2.000 DH mensuel pour l'hébergement. "Mais ce projet ne pourra s'épanouir que si les commerçants marocains y croient", déclare le directeur général de Connect Com. Le partenaire de Connect Com dans cette opération sera Broadvision, société américaine spécialisée dans le commerce électronique. Le coût du logiciel pour cette opération sera à peu près de 2 millions de DH, nous informe M. Laraki.
    L'autre produit que Connect Com a l'intention de présenter au Sit-Expo est Internet via la télévision. Ce nouveau produit permettra de naviguer et visualiser Internet sans ordinateur. "Il suffira de se doter d'une télévision et d'un décodeur, dont l'abonnement mensuel sera de 350 DH". déclare M. Laraki.
    Parmi les autres moyens de télécommunications qu'ambitionne de commercialiser Connect Com, le Vesat. C'est un moyen de transmission multimédia. Ses applications possibles sont la transmission de données, la visioconférence et la téléphonie. La société Connect Com a soumissionné pour obtenir la licence du Vesat, auprès de l'Agence Nationale pour la Réglementation des Télécommunications (ANRT) et devenir ainsi opérateur par satellite.

    Les clients potentiels


    "Dix concurrents, parmi lesquels des étrangers, concourent à cette licence", annonce M. Laraki. De même il ajoute: "Le Vesat va permettre de relier les contrées les plus éloignées du Royaume grâce à des faisceaux satellitaires qui font fi du relief géographique et des distances".
    Les partenaires étrangers de Connect Com à ce projet sont Belgacom, premier opérateur belge des télécommunications, ainsi qu'UUNET, société américaine spécialisée dans ce même secteur. Le coût de cette opération se situera à peu près à 3 millions de DH, nous informe M. Laraki. Les clients potentiels à ce moyen de transmission, révélés par l'étude de marché seront les grosses entreprises et les providers Internet. La société compte vendre ce service au prix de 10.000 DH l'abonnement mensuel pour la connexion transmission/réception et de 2.000 DH pour la connexion réception. Les futurs utilisateurs du Vsat nécessiteront une parabole qui permettra leur connexion à la parabole de l'opérateur centrale via satellite.


    Une carte téléphonique prépayée


    "Si le Vesat va permettre une meilleure transmission des données, entre autres, il facilitera aussi la diffusion de la carte prépayée à travers le Royaume" , déclare M. Driss Laraki. Ce nouveau produit que compte aussi exploiter Connect Com est une carte téléphonique basée sur un système américain. Elle permettra à son utilisateur de téléphoner de n'importe quel poste public ou privé grâce à un code confidentiel. Cette carte révolutionnaire, contrairement à la carte à puce, n'a pas besoin d'un poste spécial. Pour s'en servir, l'utilisateur compose le numéro vert inscrit sur la carte, qui va le connecter à un serveur vocal. Ce dernier lui demandera le numéro confidentiel inscrit sur la carte et, en fonction de ses crédits, le client pourra appeler le monde entier. "Ce projet sera aussi présenté au Sit Expo au mois d'avril", annonce M. Laraki.

    Malika ALAMI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc