×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Apple rebondit au Maroc grâce à l'iMac

    · 250 unités vendues en trois mois

    Par L'Economiste | Edition N°:452 Le 26/02/1999 | Partager

    Sur le plan mondial, 1998 aura été l'année de la résurrection pour Apple. Au Maroc, la marque à la pomme croquée a stabilisé son activité et mise sur l'iMac pour reconquérir de nouvelles parts de marché. M. Philippe Joannis, directeur Afrique, commente la stratégie d'Apple au Maghreb.
    Maintenant que la croissance est au rendez-vous pour Apple aux Etats-Unis et dans le reste du monde, (plus de 50% de ventes au dernier trimestre 98), «la pomme croquée» compte transformer l'essai de son retour en force international dans les marchés "émergents", dont le Maroc. M. Philippe Joannis, directeur Afrique d'Apple, en visite cette semaine à Casablanca, déborde d'optimisme: Apple mise sur le succès de l'iMac pour l'étendre à de nouveaux utilisateurs "en tant qu'outil personnel et éducatif" et compte renforcer sa présence sur le marché de l'édition interactive (CD-Rom, Internet).

    Version multilingue


    La grande nouveauté dans la région est le lancement en standard d'une version unique multilingue, l'iMac, la dernière trouvaille d'Apple et ce, sans rajout ni de matériel, ni de logiciel supplémentaire. L'utilisateur pourra travailler au choix en français, en anglais ou en arabe. Selon M. Joannis, "Apple est le seul fabricant à proposer ce concept en grande série, la concurrence l'offrant généralement en option ou pour une zone géographique donnée, le Golfe notamment". L'amélioration du circuit du réseau de distribution est un chantier à l'ordre du jour, afin "d'améliorer l'accès à l'environnement logiciel du Macintosh", CD Rom, logiciels, périphériques et accessoires.
    Pour ce qui est de la question de la compatibilité avec l'an 2000 des produits Apple, M. Joannis se veut rassurant: "A la différence du monde PC qui, pour des raisons de compatibilité, utilise des horloges codant les années sur deux chiffres, le Macintosh et son système d'exploitation ont été conçus dès l'origine pour coder les années sur 4 chiffres". Au Maroc, les produits estampillés Apple sont distribués par Diagone, Munisys et Redagraph. Ce dernier, spécialisé dans les solutions destinées à la presse et aux arts graphiques, est en train de se redresser "après plusieurs années de demi-sommeil" selon les propres mots de M. Joannis. Au passage, il se félicite de la transition entre Maroc Bureau et Munisys. Le Maroc est le plus important marché d'Apple au Maghreb, il représente plus de la moitié de l'activité du groupe dans la zone (32,6 millions de DH sur un total de 41 millions de DH). Au bord du gouffre il y a trois ans, le redressement d'Apple a marqué les esprits. Il le doit selon M. Joannis à la combinaison de plusieurs facteurs: en plus de la touche managériale de Steve Jobs, fondateur du groupe revenu aux affaires pour sauver la société, au succès de l'IMac et à l'imagination de ses stratèges marketing.
    Pour soutenir cette dynamique, le constructeur américain prépare pour cette année le lancement d'une gamme d'ordinateurs portables ciblant les particuliers dont le design sera très fortement inspiré de l'iMac. Grâce au succès de l'iMac, l'image de l'entreprise et ses produits bénéficient d'une nouvelle aura. L'engouement pour l'iMac se vérifie également au Maroc où il s'est vendu 250 unités en trois mois avec un pic pour février.


    3 milliards de DH de bénéfices


    La santé financière de la pomme croquée se rétablit. Apple Computer a annoncé 106 millions Dollars de bénéfices pour le quatrième trimestre de l'année fiscale 1998 close le 25 septembre. Pour le dernier exercice fiscal, le chiffre d'affaires a atteint environ six milliards de Dollars (60 milliards de DH), le bénéfice net dépasse 300 millions de Dollars (3 milliards de DH).

    Rachid JANKARI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc