×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

Conférence de Bamako sur les risques bancaires

Par L'Economiste | Edition N°:219 Le 29/02/1996 | Partager

L'Association Marocaine des Diplômés de l'Institut Technique de Banque (AMADITEB) participe les 5, 6 et 7 mars prochains à la Conférence de Bamako initiée par la Confédération Internationale des Associations des Diplômés de l'Institut Technique de Banque. La conférence, qui regroupe divers pays africains francophones et la France, portera sur les risques bancaires et les moyens de s'en prémunir. Outre les risques classiques liés au crédit, de nouveaux risques apparaissent notamment dans les pays émergents. Il s'agit des risques de taux, de change, mais aussi du risque social lié à la gestion des ressources humaines ou du risque informatique. "L'importance respective de ces risques va dépendre du niveau d'intégration du système bancaire de chacun des pays", explique
M. Mohamed Bakkal, président de l'Association.
Outre les interventions de spécialistes de la Banque de France et des pays africains, les ateliers de travail traiteront des préoccupations locales afférentes à chaque type de risque.
L'AMADITEB compte organiser par la suite au Maroc une manifestation sur un thème similaire pour faire partager aux membres de l'Association la réflexion et le débat de la conférence de Bamako.

Créée en 1980, l'AMADITEB a pour objet de raffermir les relations entre diplômés marocains de l'Institut Technique de Banque (ITB).
Le nouveau Bureau élu en juin 1995 compte redynamiser l'Association en mettant sur pied un plan d'action dès le premier semestre 1996. "La première conférence ayant trait aux banques face au développement des marchés de capitaux a été organisée le 16 janvier dernier avec 230 participants".
Par ailleurs, l'AMADITEB regroupe 500 diplômés dont 50% sont concentrés sur Casablanca. Pour parer à cette disparité, le plan d'action 1996 prévoit l'édition d'un Bulletin trimestriel dès le mois de mars. Il aura pour objet, non seulement d'informer tous les membres des activités de l'association, mais aussi de faire part de leur évolution de carrière. "Certains diplômés sortent du système bancaire pour emprunter d'autres voies telles que les assurances ou l'industrie".
L'ITB est un département du CNAM (Conservatoire National des Arts et Métiers) basé en France. L'Institut délivre le diplôme d'études supérieures de banque visé par le Ministère de l'Education Nationale français. Les antennes étrangères bénéficient du concours pédagogique de conférenciers de l'ITB Paris.

Mouna KABLY.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc