×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Comment réduire le coût des réformes économiques

Par L'Economiste | Edition N°:1773 Le 21/05/2004 | Partager

. Des experts appellent à la création de filets de sécurité pour maîtriser les conséquences sociales Les conséquences sociales d’une réforme économique seront avant tout des pertes d’emploi. «C’est encore plus visible dans la région méditerranéenne où l’on prévoit une croissance de 40% de la population, avec donc 34 millions d’emplois à créer dans la région d’ici 2010», fait remarquer le ministre délégué des Affaires étrangères britannique, argumentant ainsi la nécessité des réformes économiques en prenant en compte les conséquences sociales. Le ministre a ouvert les travaux de la conférence Euromed organisée depuis hier vendredi à Marrakech et qui se donne pour objectif la discussion de la gestion des conséquences sociales de la réforme économique. En d’autres termes, la mise en place de filets de sécurité pour les maîtriser. L’UE et la Banque mondiale citent pour exemple, les pays de l’Europe de l’Est et de l’Europe centrale qui ont su entreprendre des réformes sans trop de dégâts sur le plan social. Pour Taib Fassi Fihri, ministre délégué marocain des Affaires étrangères, «ces pays qui ont intégré tout récemment l’UE, ont bénéficié d’un grand soutien à titre de prêts de l’UE, 30 fois plus que ce qui est accordé à un pays comme le Maroc». Les Européens, qui ont soutenu la mise à niveau économique et institutionnelle des pays de l’Est, ont été frileux d’en faire de même pour les pays du Sud pour des raisons économiques évidentes. Les représentants des pays méditerranéens ont toujours plaidé pour une augmentation des aides de l’UE, afin de faire face à la concurrence exercée par les nouveaux adhérents. En fait, les partenaires méditerranéens de l’UE attendaient un peu plus qu’un programme Méda, depuis la Déclaration de Barcelone signée par tous les pays de la région, partenaires de l’Union européenne. Rappelons que cette dernière vise à renforcer les relations euroméditerranéennes, avec l’objectif d’établir, d’ici 2010, une zone de libre-échange euroméditerranéenne. Si, aujourd’hui, le constat est que les pays du sud du pourtour méditerranéen ont plus d’une décennie de retard en terme de croissance, ces derniers n’ont plus le droit d’en perdre davantage. «Avant de poser la question sur la gestion des conséquences de réforme, il faudra se poser celles inhérentes à la non-réforme», souligne Mustapha Nabli, directeur du secteur du groupe développement social et économique de la Banque mondiale. Celui-ci dresse un tableau plutôt négatif des pays du pourtour quant aux agendas des réformes économiques et la gestion des conséquences sociales.


Marché mondial de travail

Le ministre marocain des Finances qui a fait une présentation du plan social entrepris par, le Maroc (code du travail, habitat, code de la famille, AMO, etc.), suggère que, parallèlement aux marchés commerciaux, l’UE doit penser à un grand marché du travail. En réalité, des quatre piliers de toute réforme économique (privatisation, reforme administrative, politique des prix et libéralisation) avec des conséquences importantes sur le plan social, celle de la libéralisation du commerce est plus pointée du doigt. Pour des conférenciers, la libéralisation du commerce et la mise en place de zone de libre-échange pourraient porter sans doute des conséquences lourdes pour les travailleurs. Les programmes de mise à niveau de l’UE peuvent être un instrument de maîtrise. Deuxième outil, la création de nouvelles activités, capables de créer des emplois.Badra BERRISSOULE

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc