×
  • L'Editorial
  • Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2020 Prix de L'Economiste 2019 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    CHU: Hausse des prix des consultations

    Par L'Economiste | Edition N°:324 Le 02/04/1998 | Partager

    Les tarifs des prestations des centres hospitaliers universitaires (CHU) viennent d'être modifiés. Les prix des consultations et autres actes médicaux sont revus à la hausse. Explications.


    LES tarifs des actes et prestations rendus par les centres hospitaliers viennent d'être modifiés. Pour les remboursements des dossiers-maladie, les assureurs doivent désormais tenir compte des nouvelles cotations publiées au BO le 19 février dernier. Il s'agit de l'arrêté du ministre des Affaires Sociales n°221-98 du 29 janvier 1998.
    Rappelons que chaque acte de médecine est déterminé par une lettre-clé: C (consultation), Z (radiologie), K (chirurgie), B (biologie et anatomopathologie) et D (dentaire). Chaque lettre est dotée d'un coefficient tel que prévu dans la nomenclature des actes. Les honoraires sont constitués du produit du coefficient de l'acte indiqué par le montant de la valeur attribuée à la lettre. La différence entre l'ancienne et la nouvelle nomenclatures peut à première vue paraître substantielle, bien que les nouveaux tarifs restent sans commune mesure avec ceux pratiqués par le privé.
    Les nouvelles dispositions se sont traduites pour certains actes par des hausses importantes. La consultation chez le médecin généraliste cote aujourd'hui 40DH, alors qu'elle valait jusque-là 25 DH. Celle d'un spécialiste est passée de 40 à 60DH.

    Rappelons qu'une commission mixte MSP/CHU avait multiplié les réunions au cours de ces deux dernières années avant de parvenir à ce réaménagement. La décision de modifier ou non les tarifs des prestations appartient d'abord aux Conseils d'Administration des deux CHU, celui de Casablanca et Rabat. Et pour cause, il s'agit d'établissements autonomes. Il aura quand même fallu qu'ils justifient, études à l'appui, le caractère caduc de l'ancienne tarification. La dernière modification remonte à 1989, à l'époque où M. Taieb Bencheikh était ministre de la Santé.
    Reste à apprécier l'impact de cette disposition sur la trésorerie des CHU. «Une goutte d'eau dans un océan de besoins», résume un professionnel. Les deux CHU travaillent, il est vrai, avec les malades indigents d'abord. Cette population représente 70% de la «clientèle» du CHU de Rabat et 79% de celui de Casablanca. Or, les nouvelles mesures ne s'appliquent qu'aux malades payants. Ceux qui bénéficient d'une couverture maladie intéressent leurs assureurs obligés de revoir les barèmes de remboursement. En revanche, les mutualistes de la CNOPS, nombreux à Rabat, ne sont pas concernés puisqu'ils bénéficient de tarifs préférentiels.


    Des chiffres et des lettres



    Voici quelques valeurs des lettres-clés servant au calcul des honoraires médicaux, chirurgicaux et paramédicaux:
    Actes médicaux:
    -C1: Consultation généraliste: 40DH
    -C2: Consultation spécialiste: 60DH
    -C3: Consultation professeur: 100DH
    - Z: Actes de radiologie: 7,50DH
    - K: Actes de chirurgie et de spécialité: 10DH
    B: * Biologie: 1,50DH
    * Anatomopathologie: 2DH
    - D: Soins dentaires: 10DH
    - Etablissement d'un certificat médico-légal: 100DH
    - Etablissement d'un certificat médical d'aptitude et assimilés: 40DH
    - Actes paramédicaux spécialisés:
    AMM (actes pratiqués par le kinésithé-rapeute) :40DH la séance
    AMY (actes pratiqués par l'orthoptiste): 40DH la séance
    AMO (actes pratiqués par l'ortho-phonistes): 40DH la séance.
    Le tarif de la journée d'hospitalisation est fixé comme suit:
    chambre particulière: 200DH;
    chambre de 2 lits: 150DH;
    chambre de plus de 2 lits: 100DH.
    - Le forfait d'accouchement est fixé tel que suit:
    accouchement simple:
    sans épisiotomie: 500DH;
    avec épisiotomie: 650DH;
    accouchement avec manoeuvre: 800 DH.
    - Le tarif des services rendus en réanimation médicale et chirurgicale est fixé au forfait journalier.
    Ce forfait est fixé comme suit, selon la durée de séjour:
    - 1 à 5 jours: 1.300 DH/jour;
    - 6 à 15 jours: 1.000 DH/jour;
    - 15 à 21 jours: 800 DH/jour.

    Mohamed BENABID

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc