×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 205.794 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 264.541 articles (chiffres relevés le 5/6 sur google analytics)
Economie

Chaouia-Ouardigha
INMAA renforce sa présence

Par L'Economiste | Edition N°:2891 Le 29/10/2008 | Partager

. Cible: plus de 11.000 clients. Un portefeuille de 24 millions de DH en 2011Contribuer à la lutte contre la pauvreté à travers des programmes de microcrédits. Tel est l’objectif de la convention adoptée dernièrement par le Conseil régional de Chaouia-Ouardigha lors de sa dernière session ordinaire. Le Comité régional de l’initiative nationale de développement humain (CRDH) et l’Institution marocaine d’appui au micro-crédit (INMAA) sont de la partie.La convention trace les grandes lignes d’un programme destiné à des pauvres actifs ayant besoin de petits prêts pour renforcer leurs activités ou en entamer d’autres. Elle porte sur un ensemble de 11.235 clients potentiels pour les micro- crédits. Le programme qui va s’étaler sur 42 mois prévoit d’octroyer 25.000 prêts. L’objectif est d’atteindre 8.000 clients actifs. Le portefeuille d’encours porte, quant à lui, sur 24 millions de DH à la fin de la période. En plus, INMAA envisage de mettre en place 12 agences dans la région (6 à Settat, 4 à Khouribga et 2 à Ben Slimane).Pour concrétiser les termes de la convention, INMAA a prévu trois modalités d’interventions. D’abord le microcrédit solidaire (montant de 500 à 1.500 DH), le crédit individuel pour le financement de microentreprises formelles (de 10.000 à 30.000 DH) et l’accompagnement de porteurs de projets. Le financement de 105 projets d’activités génératrices de revenus (AGR) dans le cadre de la politique de la région et conformément au manuel de procédure de l’INDH est également retenu. Par cette convention, la part de INMAA sera d’ici 2012 de près de 28 millions de DH. Celle de la région atteindra 8 millions de DH.Pour rappel, INMAA a été créée en septembre 1999 et est agréée par le ministère des Finances en tant qu’association de microcrédit. Ses opérations sur le terrain ont été lancées en janvier 2001. La priorité est donnée aux zones rurales et à la femme. A fin 2007, elle compte 10.250 clients actifs pour un portefeuille de 22,5 millions de DH. L’objectif est d’atteindre 35.000 clients et un portefeuille de 95 millions de DH en 2011. INMAA est présente dans la région de Chaouia-Ouardigha depuis 2007.De notre correspondant, Abdellah ECHAKHS

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    pu[email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc