×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

CDG trace sa feuille de route 2008-2012

Par L'Economiste | Edition N°:2650 Le 13/11/2007 | Partager

. Un manuel de gouvernance en cours d’élaboration. Une approche pragmatique et réaliste. Réorganisation du portefeuille par maillons de valeursAtteindre des standards élevés de qualité, pousser le partenariat plus loin avec Barid Al-Maghrib, renforcer les synergies intra- groupe, rayonner à l’international, réorganiser le portefeuille d’une manière horizontale par maillons de valeurs avec une filiale «locomotive» pour chaque maillon… Le voile a été levé sur des projets aussi bien structurants qu’emblématiques lors de la convention des cadres 2007. «CDG 2012, vision d’avenir» tel est le thème retenu pour ce rendez-vous annuel réuni samedi 10 novembre à Skhirat. «Nous menons et nous continuerons de mener un combat noble pour l’intérêt général», affirme avec fermeté Mustapha Bakoury, directeur général de la CDG. «D’ailleurs, c’est pour cette raison qu’on a choisi la couleur de cette tenue uniformisée», poursuit-il, avec son sourire intelligent, faisant allusion à la couleur kakie des guerriers. La première institution du Royaume a procédé à une revue stratégique de son portefeuille tout en explorant en profondeur de nouvelles pistes d’avenir, car «rien n’est figé». Elle adopte ainsi une approche pragmatique et réaliste qui consiste, selon Rachid Slimi, directeur général de CDG Développement, à décortiquer le portefeuille actuel dans un premier lieu, avant de procéder à une restructuration ou cession d’activité destructrice de valeurs, afin de fixer un portefeuille d’activités cibles. Ce travail permettra in fine de définir des business models et arrêter une politique d’investissement claire. «À partir de mai 2007, un processus de revue stratégique du portefeuille est engagé, notre objectif étant de maximiser la valeur de l’ensemble CDG Développement via la redéfinition du portefeuille de métiers», précise avec éloquence Slimi. Mieux cerner les évolutions de l’environnement interne et externe du groupe, partager une vision d’ensemble du groupe et de ses opportunités de croissance, imaginer les futurs possibles du groupe, et enfin préciser la voie de CDG Développement et les moyens pour y parvenir… Telles sont les règles d’or fixées par le top management. C’est avant tout un processus de diagnostic des atouts et insuffisances, de partage et de mise en commun des connaissances que vise le groupe. . «Veille stratégique» D’une manière schématique, il s’agit d’élaborer un plan stratégique de développement 2008-2012 en impliquant chaque structure, chaque métier à chaque niveau. Ce plan ambitionne de capitaliser la nouvelle organisation et permet de saisir les meilleures opportunités avec plus d’efficacité et de valeur ajoutée. Par ailleurs, ce comportement doit, à chaque fois, tenir compte de son rôle de stabilisateur du marché en tant qu’investisseur à long terme, précise le professeur Michel Aglietta, membre du Conseil d’analyse économique auprès du Premier ministre français et auteur d’une vingtaine d’ouvrages: «D’où la difficulté de l’exercice, car il s’agit de maximiser la rentabilité du groupe tout en faisant profiter l’ensemble de l’économie.» Dans le détail, un premier niveau consiste en l’élaboration par chaque filiale de son plan de développement qui comprend une analyse SWOT, un rapprochement des leviers d’action et des orientations stratégiques ainsi qu’une synthèse générale des plans d’actions. Le second niveau implique des structures métiers, insiste Khalid Laraichi. Un dispositif de suivi de l’environnement de chaque métier pour assurer la « veille stratégique », pour contenir les risques et améliorer les performances, a été rendu possible par les évolutions technologiques. La revue stratégique du portefeuille de CDG Développement, lancée en mai 2007, ainsi que l’étude sur les orientations stratégiques de CDG Capital lancées en avril 2007 et les stratégies de développement des pôles Prévoyance et Dépôts et Consignations présentées à la Commission de surveillance de juin 2007, entrent dans ce cadre-là. Enfin, le lancement par la CDG d’une mission visant à adopter un plan de développement 2008-2012, vient au troisième niveau.Pour mener cette mission à bien, il faut d’abord identifier de nouveaux secteurs porteurs répondant à la mission et aux objectifs recherchés, adopter des modes de gouvernance adaptés et définir une politique d’allocation de fonds propres. En résumé: «Nous allons consolider l’existant et exploiter les opportunités pour un portefeuille équilibré», insiste Slimi. Saïd MABROUK

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc