×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Fès: Le CHU sera-t-il prêt en 2008?

Par L'Economiste | Edition N°:2650 Le 13/11/2007 | Partager

. Un budget de 500 millions de DH encore à trouver . Yasmina Baddou a promis l’ouverture pour septembre prochain   «Le CHU Hassan II ouvrira en septembre 2008». C’est la promesse de Yasmina Baddou, la nouvelle ministre de la Santé publique, lors d’une rencontre avec les représentants du bureau syndical des internes et des médecins enseignants du CHU de Fès. Rappelons que ces derniers ont mené au cours de ces dernières semaines plusieurs mouvements de grève (cf.www.leconomiste.com). La promesse de la ministre sera-t-elle réalisable? En effet, l’ouverture du nouveau CHU requiert encore une enveloppe de 500 millions de DH. C’est le montant estimé pour l’équipement de l’infrastructure et pour honorer les salaires des 1.720 postes prévus.      Le projet de CHU a été lancé en 2002 et il a été confronté à de nombreuses difficultés financières. En effet, le projet a été mal évalué et il a fallu plusieurs interventions des différents départements (Santé, Equipements et Finances) pour que le projet aboutisse. «Aujourd’hui, la première tranche est quasiment achevée. Elle sera livrée en décembre prochain», indique Khalid Aït Taleb, directeur du CHU. Celle-ci s’étale sur 70.571 m2 et a coûté quelque 500 millions de DH. Elle comprend un hôpital mère et enfant, un laboratoire, un centre de consultations externes, des locaux techniques et un hôpital des spécialités. Le centre devrait recevoir 600 postes budgétaires en 2008. Et pour qu’il fonctionne en plein-emploi, il y aura 300 médecins enseignants et spécialistes, 870 infirmiers, 110 techniciens, 90 administratifs et 260 agents de soutien. Tous ensemble devront assurer la gestion de 850 lits, dont 750 lits «froids» (soins court séjour), 50 lits d’hôpital de jour (hospitalisation ne dépassant pas un jour comme le cas d’une intoxication par exemple), 50 lits de soins intensifs et 30 salles d’opération. Enfin, l’objectif du centre hospitalier est aussi de contribuer à la formation annuelle de 220 médecins généralistes, 50 médecins spécialistes, 100 infirmiers polyvalents et 40 infirmiers spécialisés et techniciens. Pour le fonctionnement du CHU, plus de 1.720 personnes devront être mobilisées, dont 340 sont déjà disponibles. De notre correspondant,Youness SAAD ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc