×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 172.689 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 216.351 articles (chiffres relevés le 2/6 sur google analytics)
Affaires

CDG Capital: Les premiers résultats IFRS

Par L'Economiste | Edition N°:2883 Le 17/10/2008 | Partager

. Le Groupe en conformité avec le référentiel comptable international. Résultats consolidés en progressionLA filiale du groupe Caisse de dépôt et de gestion, CDG Capital, s’est mise au goût du jour pour ses opérations comptables. Pour la première fois, ses états financiers ont été préparés en application du référentiel comptable IFRS (International Financial Reporting Standards). Il s’agit d’une mise en conformité avec les normes internationales en la matière, notamment celles utilisées par l’Union européenne. Les normes IFRS, initiées par Bank Al-Maghrib et transposées au secteur bancaire pour les comptes consolidés, ont été adoptées par la société dès le début de l’année 2008. Déjà en juin 2007, la filiale avait mis en place un projet de conversion aux normes IFRS ayant permis de traiter les principales différences de méthodes comptables. «La première phase du projet a consisté en des travaux de diagnostic et de formations des équipes opérationnelles, financières et comptables. La deuxième phase a, quant à elle, donné lieu au chiffrage des impacts du bilan d’ouverture», précise-t-on à CDG Capital. Au terme du premier semestre (couvrant la période du 1er janvier au 30 juin 2008 et calculés selon les normes IFRS), les résultats consolidés s’affichent en nette progression. Les comptes ont intégré le bilan consolidé, le compte de produits et charges, le tableau des flux de trésorerie consolidés, l’état de variation des capitaux propres ainsi qu’un résumé des notes explicatives. Pour les derniers résultats semestriels, les principes comptables de l’IFRS ont été appliqués rétrospectivement sur toutes les périodes présentées, éliminant ainsi passifs et actifs comptabilisés sous le précédent référentiel. Le résultat net est passé de 66,45 millions de DH à 78,85 millions pour le premier semestre 2008. Le résultat net part du groupe a été hissé à 76,23 millions de DH contre 62,03 millions l’année dernière. Le résultat brut d’exploitation s’est inscrit en hausse de 14,23 millions de DH par rapport à l’exercice précédent. Les charges d’exploitation ont, en revanche, augmenté de 5,86 millions de DH, impactées notamment par l’évolution des charges de personnel et les impôts et taxes. Le produit net bancaire s’est, pour sa part, établi à 171,71 millions de DH pour un bilan actif de 4,03 milliards de DH. Le ratio de solvabilité de CDG Capital s’est situé largement au-dessus du niveau réglementaire de 8% prévu par Bank Al-Maghrib. La société a disposé d’un excédent en fonds propres pour couvrir les éventuels risques inhérents au développement de son activité.


Un système qui se généralise

LES normes IFRS n’en finissent pas de se diffuser dans le monde. Ce système comptable commence à être particulièrement prisé par les pays émergents ou en voie de développement et les raisons sont nombreuses. Le référentiel comptable international tend à favoriser les investissements. Signe également d’ouverture et de dynamisation des entreprises, il leur accorde une plus grande crédibilité. Sur le marché financier, il permet d’éviter la production de plusieurs jeux d’états financiers. Les investisseurs peuvent donc mieux comparer et examiner les données financières d’entreprises de différentes nationalités. Cette harmonisation permet un rapprochement de fond de diverses normes comptables. Rappelons que la transition vers l’IFRS diffère de pays en pays selon qu’ils appliquent ou non les IFRS aux sociétés non cotées en Bourse.Mohamed MOUNADI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc