×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Casablanca
    Le souterrain du rond-point Chimicolor relancé

    Par L'Economiste | Edition N°:3330 Le 29/07/2010 | Partager

    . C’est la énième tentative après plusieurs projets avortés. Un deuxième sera aménagé sur l’avenue Abderrahim Bouabid. Au total, 220 millions de dirhams pour financer les travaux Résoudront-elles le problème d’engorgement dont souffre la métropole? En tout cas, le but de leur réalisation est, avant tout, de fluidifier la circulation. Il s’agit de deux trémies qui verront bientôt le jour au niveau du boulevard de la Résistance (rond-point Dakar) et du boulevard Abderrahim Bouabid (ex-Jerada) pour un montant d’investissement de 220 millions de DH. Les études sont déjà achevées. Les Casablancais devront toutefois patienter avant que les travaux d’aménagement de ces deux passages souterrains ne démarrent. Un appel d’offres est donné pour imminent pour la réalisation de la trémie au niveau du rond-point Dakar, plus connu sous le nom de Chimicolor. Ce n’est pas la première fois que ce projet est annoncé. Pour la petite histoire, ce chantier remonte à 2006. Plusieurs appels d’offres avaient été lancés et tous n’ont jamais abouti. Bien que le premier ait permis de sélectionner l’entreprise adjudicataire, les travaux avaient été interrompus pour des raisons qui restent encore ambiguës. La société avait renoncé au marché, et ce, malgré le fait que les travaux de déviation des réseaux aient été achevés. Depuis, aucun appel d’offres n’a pu relancer les travaux. Le dernier date de janvier 2010. Selon les estimations du Conseil de la ville de Casablanca, maître d’ouvrage du projet, la trémie «Chimicolor» coûtera 140 millions de DH et nécessitera une durée de 18 mois de travaux. Longue de 650 m, elle permettra de décongestionner le boulevard de la Résistance, mais, également, la rue Mohamed Diouri qui est un passage obligé pour rejoindre le centre-ville vers la gare routière Ouled Ziane, l’autoroute, etc. L’avenue des FAR sera ainsi le point de départ de ce passage qui prendra fin au niveau du boulevard Mohammed VI. D’une largeur de 10 m et d’une hauteur de 4,75 m, la future trémie sera dotée d’une voie à double sens (3,25 m chacune) et de quatre issues de secours (9 m chacune). Quant au deuxième projet, il résulte d’une convention tripartite signée entre le Conseil de la ville de Casablanca, le Conseil régional et le département de l’Équipement. Le contrat, conclu en 2005, vise l’amélioration de la fluidité du trafic à Casablanca par l’augmentation des capacités des pénétrantes. Le projet du passage souterrain est, en effet, prévu sous la voie ferrée au niveau de la gare ferroviaire d’Oasis. Ce projet, dont le coût de réalisation s’élève à 80 millions de DH, devrait raccorder directement la gare au boulevard Taddart et à la rocade autoroutière. Aussi, il permettra d’alléger le trafic au niveau du giratoire entre les boulevards Ghandi et Taddart et d’économiser le temps de déplacement en diminuant le trajet de 600 m. Selon le Conseil de la ville, le futur passage sera doté de 2x2 voies. Ce qui devrait améliorer les conditions de circulation. Quant aux travaux, ils seront pris en charge exclusivement par le Conseil et consisteront en la réalisation de deux ponts-routes sous les boulevards Oasis et Abderrahim Bouabid (21,5 m chacun), d’un pont-rail de 21,5 m sous la voie ferrée et d’une trémie de 78 m de longueur. Le marché de présélection des entreprises est déjà lancé. Un appel d’offres devrait suivre incessamment. A noter que les études et les travaux prévus par la convention devraient être réalisés au plus tard fin 2010, alors que la durée de réalisation du projet de la trémie est fixée à 18 mois, selon le Conseil de la ville. Bouchra SABIB

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc