×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 203.440 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 254.995 articles (chiffres relevés le 29/5 sur google analytics)
International

Brèves internationales

Par L'Economiste | Edition N°:1917 Le 15/12/2004 | Partager

. Textile: Bruxelles cherche un compromis avec la Chine  La Commission européenne a choisi de privilégier le dialogue avec la Chine face aux craintes d’un déferlement des importations chinoises après l’élimination le 1er janvier 2005 des quotas textiles. Bruxelles a toutefois prévu un dispositif de surveillance pouvant déboucher sur des mesures de sauvegarde en cas de déstabilisation du marché. Définie par l’ancien commissaire européen au Commerce Pascal Lamy, la stratégie européenne repose sur quelques principes simples: respect de l’engagement collectif pris à l’OMC en 1994, souci de protéger les pays les plus pauvres de la supercompétitivité chinoise, refus de voir l’Europe faire les frais d’éventuelles mesures protectionnistes américaines, et enfin un travail de fond pour repositionner l’industrie textile européenne. «Notre objectif doit être d’échanger et d’influencer, pas de voir la Chine comme une menace stratégique. Bruxelles a cherché à en convaincre Pékin, en instaurant en 2004 un mécanisme de dialogue spécifique et en renouvelant explicitement ce message le 8 décembre à La Haye, à l’occasion du sommet UE-Chine. . Barroso exposera le programme de sa commission fin janvierLe président de la Commission européenne, José Manuel Durao Barroso, présentera fin janvier devant le Parlement européen ses priorités pour les cinq années à venir, a-t-il indiqué hier à Strasbourg. Ces propositions devront «être discutées par le Parlement et le Conseil européen en vue d’arriver à un accord sur les objectifs et les priorités de l’Union pendant la première moitié de 2005», a déclaré le président devant les eurodéputés. Par le passé, a-t-il regretté, la Commission conduisait l’Europe «sans feuille de route suffisamment claire» et les priorités de l’UE ont «trop changé selon les calendriers politiques des différentes présidences». Restant très vague sur ses projets, Barroso a une nouvelle fois répété que sa priorité serait de relancer la stratégie dite «de Lisbonne», décidée en 2000 par l’UE dans le but de rendre son économie plus compétitive.. Soudan: Prolongation de l’état d’urgence?Le président soudanais Omar Hassan al-Béchir a demandé à l’Assemblée nationale soudanaise de prolonger d’un an l’état d’urgence, qui expire le 31 décembre, a annoncé le 14 décembre l’agence soudanaise d’informations Suna. Le président Béchir a motivé sa demande par la nécessité de faire face au conflit du Darfour, une région de l’ouest soudanais déchirée par la guerre civile et à la situation dans l’est du Soudan (frontière de l’Eryhtrée), a indiqué Suna. Le président Béchir a par ailleurs demandé au Parlement de prolonger la législature actuelle de six mois et de prolonger de six mois également le mandat de certains responsables du régime qui n’ont pas été cités, a indiqué par ailleurs Suna. Selon l’agence, ces deux mesures permettront de faire face aux développements découlant de la signature d’un accord de paix avec le sud, attendue avant la fin de l’année, notamment le passage vers la période de transition de six ans avant l’organisation d’un référendum d’autodétermination pour les populations du sud. Ces propositions présidentielles seront débattues prochainement par le Parlement, a indiqué Suna, sans donner de date précise.. La rébellion ivoirienne relance le processus de paixDes responsables de la rébellion ivoirienne des Forces Nouvelles (FN) se rendront “dans les plus brefs délais” en Afrique du Sud pour présenter au médiateur Thabo Mbeki un document pour “une relance dynamique du processus de paix” en Côte d’Ivoire, indique mardi un communiqué de la rébellion. Avant cette annonce, le Conseil de sécurité de l’ONU compte examiner à partir d’aujourd’hui l’évolution de la situation en Côte d’Ivoire et décider de nouvelles sanctions contre les personnalités ivoiriennes faisant obstacle au processus de paix qui piétine. Adoptée à la mi-novembre à l’initiative de la France, la résolution 1572 de l’ONU a entériné le principe d’un embargo immédiat sur les armes à destination de la Côte d’Ivoire, jusqu’en décembre 2005. Cette résolution en deux volets prévoyait l’éventualité, à partir du 15 décembre, d’appliquer des sanctions supplémentaires à l’encontre de certaines personnalités ivoiriennes tels l’interdiction de voyager et le gel des avoirs.(AFP) 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]nomiste.com
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc