×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Brèves

Par L'Economiste | Edition N°:1922 Le 22/12/2004 | Partager

. Marché de l’automobile: +9% à fin novembreA quelques jours de la fin de l’année, les immatriculations automobiles (importées montées et CKD) tournent autour des 50.000 unités. Jusqu’au 30 novembre, l’Aivam fait état d’un cumul des ventes (tourisme et utilitaires confondus) de 48.624 unités, soit une hausse de 8,89% sur une année. Les voitures particulières importées montées progressent de 29% à près de 30.000 unités. Tandis que l’utilitaire importé n’augmente que de 5,1% avec 4.724 unités. Pour sa part, le marché du montage local a réalisé 13.902 ventes, soit une baisse de 17,70% par rapport à la même période de l’an dernier. Les voitures particulières ont enregistré 9.798 ventes, en hausse de 20,6% par rapport à la même période en 2003. En revanche, l’utilitaire en CKD s’inscrit toujours dans une tendance baissière avec une variation de -53,2% (4.104 unités vendues contre 8.767 à fin novembre 2003). . Scandinavian Auto Maroc souffle sa 1re bougieUn an après le retour de la marque Volvo au Maroc, Scandinavian Auto, importateur exclusif de la marque, a réalisé une étude auprès de sa clientèle. Le taux de satisfaction est de 100% pour l’attente du véhicule en dépôt SAV, de 96% pour les horaires des ateliers de maintenance et 98% pour la courtoisie. Sur le plan commercial, le concessionnaire a consenti des efforts en termes de prix avec des révisions à la baisse allant jusqu’à 70.000 DH sur certains modèles.. Accélérer le processus de réforme de l’enseignement Le ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur, de la Formation des cadres et de la Recherche scientifique, Habib El Malki a appelé, le 20 décembre à Kénitra, à une mobilisation globale en vue d’accélérer la mise en oeuvre du processus de réforme de l’éducation et de l’enseignement. Intervenant à l’ouverture des travaux du conseil d’administration de l’Académie régionale de l’éducation et de la formation de la région du Gharb-Chrarda-Bni Hsen au titre de l’année scolaire 2004-2005, le ministre a souligné la nécessité de la conjugaison des efforts de tous (administration, élus, professionnels, société civile et partenaires sociaux) pour relever les défis qui se posent et permettre au pays de gagner le pari de la décennie de réforme de l’enseignement. La contribution de l’Etat, à travers le budget mis à la disposition des académies, nécessite un soutien de tous pour faire face aux problèmes que connaît le secteur, a dit El Malki, estimant que la réussite du processus de réforme est une opération qui implique la mobilisation et la contribution de toutes les parties.. Standardisation des noms géographiques: L’expertise marocaineLa délégation marocaine participant aux travaux de la première session du Congrès arabe de toponymie, qui se tiennent depuis le 20 décembre, a présenté l’expérience du Royaume en matière de standardisation des noms géographiques. En marge de cette rencontre, le secrétaire général de l’Agence nationale de la Conservation foncière, Mohamed El Hayane, a déclaré que l’expérience cumulée au Maroc en matière de standardisation des noms géographiques nationaux reflète l’intérêt qu’accorde le Royaume à la résolution des problèmes liés à la normalisation des noms géographiques. El Hayane a indiqué que l’intervention de la délégation marocaine a été axée sur la procédure et les méthodes utilisées dans le traitement des noms géographiques, la présentation d’un rapport détaillé des lieux au Maroc et la problématique de translittération des noms arabes en caractères latins. S’agissant des problèmes qui se posent dans ce domaine, Al Hayane a cité la transcription erronée des noms, l’existence de noms intrus de certains lieux géographiques, la préservation des noms historiques et la normalisation de l’orthographe des noms au niveau des documents officiels et des diverses publications.. Médicaments et soutenances à la faculté de RabatPlusieurs soutenances auront lieu ce jeudi 23 décembre à la Faculté des sciences juridiques, économiques et sociales sur des thèmes qui ont trait au médicament ou à la pharmacie. Ces travaux s’inscrivent dans le cadre de l’UFR du Droit de la santé créé en 2001 sous la responsabilité du Pr Rajaa Naji. Cette formation multidisciplinaire intègre plusieurs matières ayant trait au droit médical, droit pharmaceutique, responsabilité médicale et pharmaceutique, la protection juridique des handicapés, économie de la santé, expérimentations biomédicales, droit de l’homme, protection du consommateur, administration sanitaire...Ces soutenances porteront sur les sujets suivants: 1) La responsabilité pharmaceutique au Maroc: spécificités et responsabilités, préparé par Fadwa Fatihi.2) Les médicaments génériques au Maroc: Aspects juridiques et alternatives d’accessibilité, préparé par Amine Ezzahri.3) L’approvisionnement en médicaments des hôpitaux publics au Maroc, préparé par Sabah Benkemmoun.Ces mémoires ont été dirigés et encadrés par Najat Mouhssine, docteur en Droit de la santé, chef de service à la Direction du médicament et de la pharmacie-ministère de la Santé. La composition des membres du jury est la suivante:Dr Najat Mouhssine, directeur de recherchesPr Rajaa Naji, chef de département du Droit de la santéAhmed Touhami, professeur de Droit privéPr Abdelaziz Agoumi, directeur du médicament et de la pharmacie-ministère de la SantéPr Yahia Cherrah, chef de la division du Laboratoire national de contrôle des médicaments-ministère de la SantéDR Ali Sedrati, président de l’AmipFouzia Benabdelwahed, chef de la division de l’Approvisionnement-ministère de la Santé.. Chaouia-Ouardigha: IndustrieLe développement du secteur industriel au niveau de la région Chaouia-Ouardigha a connu en l’espace de 20 ans une percée remarquable, illustrée par le nombre et l’importance des projets d’investissement industriels présentés à l’étude, indique un communiqué du Centre régional d’investissement (CRI) de la région Chaouia-Ourdigha. Le tissu industriel de la région compte actuellement plus de 400 unités opérationnelles et occupe plus de 20.000 personnes. Les grands secteurs de l’industrie y sont présents avec une prédominance des industries chimiques et parachimiques, de l’agroalimentaire et du textile et cuir, outre de nouveaux créneaux à opportunités, dont le secteur des composants automobiles. Ainsi, durant les quatre dernières années (2000-2004), la région a été destinataire de 146 projets industriels susceptibles de drainer un montant d’investissement global de 5,4 milliards de DH.. Rabat: CirculationLe Comite technique préfectoral (CTP) de la wilaya de la région de Rabat-Salé-Zemmour-Zaer a examiné les résultats des études réalisées pour l’organisation et la gestion de la circulation urbaine à l’intérieur de la ville de Rabat et sur les accès vers les villes limitrophes, indique un communiqué de la wilaya. Le comité, qui s’est réuni vendredi dernier, a également discuté des projets de construction de la voie de déviation des véhicules poids lourds de Aïn Barka (Salé), de dédoublement de la voie de contournement, de l’entretien de la rocade urbaine et de la réhabilitation des ponts Moulay El Hassan et Moulay Youssef. Le CTP a aussi discuté du projet de construction des voies d’accès à la future décharge publique régionale, qui sera édifiée dans la commune rurale d’Oum Azza (préfecture de Skhirat-Témara).. Marrakech: Educateurs de rueUn atelier régional sur la formation des éducateurs de rue se tient jusqu’au 24 décembre à Marrakech à l’initiative de l’Organisation islamique pour l’éducation, les sciences et la culture (ISESCO), le bureau régional de l’Unesco pour l’éducation à Beyrouth et le Conseil arabe de l’enfance et du développement (CAED). Cette manifestation, qui se tient également en collaboration avec l’Académie régionale de l’éducation et de la formation de Marrakech, se fixe pour objectif la formation des éducateurs de rue aux méthodes modernes de traitement du phénomène des enfants de la rue. Vingt-six formateurs d’éducateurs de rue du Maroc, d’Algérie, de Tunisie, de Mauritanie, de Libye, d’Egypte, du Soudan, de Palestine, de Jordanie, de Syrie, d’Irak, du Yémen et des Emirats arabes unis, participent à cette session.. Tétouan: FestivalLa douzième édition du Festival international du cinéma méditerranéen de Tétouan aura lieu du 25 mars au 1er avril, à l’initiative de l’Association des amis du cinéma de Tétouan. 10 longs métrages et 15 courts métrages, produits entre 2003 et 2005, seront en lice pour les prix de la compétition du film 2005. Le programme de cette édition comprend également des films méditerranéens inédits au Maroc et produits entre 2003 et 2005. En marge de cette manifestation cinématographique, les organisateurs prévoient des hommages aux réalisateurs grec Théo Angelopoulos, égyptien Mohamed Khan, français Robert Guédiguian et marocain Abdelkader Lagtaâ.. Settat: DispensaireUn dispensaire d’une superficie de 1.440 m2, dont 684 couverte, a été inauguré récemment dans la commune de Sidi Rahal Chatiâa relevant du cercle de Berrechid (province de Settat). D’un coût d’environ 688.000 DH, ce projet doté notamment d’une salle de soins et d’une autre pour l’accouchement, bénéficiera à plus de 9.000 habitants de la commune.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc