×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 173.579 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 213.013 articles (chiffres relevés le 31/5 sur google analytics)
International

Bourse: La déprime persiste

Par L'Economiste | Edition N°:2887 Le 23/10/2008 | Partager

. Une autre séance dans le rouge pour la place casablancaise. Petits volumesEt c’est reparti pour une autre séance… dans le rouge! La Bourse de Casablanca continue à patauger dans la morosité à l’instar de ses consoeurs à l’international. Il faut dire que les places financières mondiales, campant toute la journée dans le rouge ont, tout, sauf brillé hier par des performances. La baisse nette de Wall Street et des places asiatiques a entraîné les places européennes dans un marché inquiet où le terme «récession» revenait sur toutes les lèvres. L’indice parisien, CAC40 perdait 5,10 % à 3.298,18 points. Le Footsie londonien est descendu de - 4,46% à 4.571,07 points et le DAX a, pour sa part, affiché - 4,46% à 4.571,07 points à Francfort.A Tokyo, le Nikkei a cédé 6,79%. Wall Street n’a pas fait mieux, débutant la séance d’hier sur une chute de 3,36% du Dow Jones et de 1,88% pour le Nasdaq. Eclaboussée par la crise financière internationale, la place casablancaise a également eu sa part de la déprime générale. «On ne doit pas vraiment s’attendre à une accalmie de la Bourse nationale tant que les places internationales se maintiendront dans une logique de contre-performance», confie un analyste. Ainsi, l’indice de toutes les valeurs a terminé sa troisième séance de la semaine dans le rouge, affichant -0,92% à 12.349,22 points. Le Madex, également en perte de vitesse a, pour sa part, inscrit -0,95% plongeant à 10.149,15 points. Les performances annuelles en sont descendues respectivement à -2,72% et -3,01%. La capitalisation boursière s’est inscrite à hauteur de 594,24 milliards de DH.N’enregistrant aucune performance notoire, le marché est resté sur un volume particulièrement faible, plafonnant à 394,59 millions de DH, presque essentiellement réalisés sur le marché central.C’est avec +5,98% à 975 DH que Sothema s’est affichée en tête des variations. En seconde place, Aluminium du Maroc inscrit +5,68% à 975 DH. La plus faible a cependant été marquée par Timar qui a lâché 5,54 % à 341 DH. Sur le marché central, Itissalat Al-Maghrib arrive en tête du top 3 pour un volume de 173,17 millions de DH. Le titre de l’opérateur s’est déprécié de 0,81% à 173,90 DH. A Paris toutefois, l’action IAM est montée de 1,57% à 150,5 euros. Addoha talonne l’opérateur téléphonique, pour un cumul total des volumes à 34,45 millions de DH. Le titre de l’immobilière s’est cependant affaissé de 3,05% à 147,50 DH. CGI arrive en troisième place, inscrivant 29,14 millions de DH pour un titre en repli (-1% à 2.096 DH). Concernant les valeurs bancaires, c’est BMCE Bank qui s’assure la première place pour un volume de 43,23 millions de DH. L’action a toutefois reculé de 0,89% à 281 DH. Attijariwafa bank se place deuxième, réalisant 17,69 millions de DH avec un titre en retrait de -0,07% à 297 DH. En troisième place des bancaires et loin derrière, la Banque centrale populaire réalise 1,69 million de DH. Le titre est en repli de 2,08% à 2400 DH.Mohamed MOUNADI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc