×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Dossiers

Benslimane
La création d’entreprises à la peine

Par L'Economiste | Edition N°:2230 Le 09/03/2006 | Partager

. Seulement 5 sociétés créées en 2005!. La province a attiré la moitié des investissements de la région. Le tourisme vient en tête avec 86% du montant globalConfinée dans sa vocation agricole, la ville de Benslimane est mal aimée par les investisseurs. Malgré les atouts de la région (climat, proximité de Casablanca et Rabat, disponibilité du foncier), les opérateurs lui préfèrent d’autres destinations, notamment Berrechid et Nouaceur. Les chiffres avancés par le Centre régional d’investissements (CRI) de Chaouia-Ourdigha, dont relève la ville, en disent long sur cette «mise à l’écart». En 2005, le centre a approuvé la création de 5 entreprises seulement dans la province de Benslimane (qui regroupe Bouznika, Mansouria et la ville Benslimane). Cette performance est en recul de 50% par rapport à 2004. La région de Chaouia-Ourdigha, quant à elle, a vu la création de 236 entreprises dont 168 à Settat et 63 à Khouribga. Sur ce total, 60% des projets sont à capital étranger. En valeur, la province de Benslimane a concentré à elle seule 50% des investissements prévus dans la région. Le capital investi prévu est d’environ 4 milliards de dirhams alors que le reste est attribué à Settat (49,2%) et Khouribga (0,5%).Et ce n’est pas un hasard que le tourisme vient en tête des investissements projetés dans cette province, soit 86% des projets. Il accapare à lui seul près de 3,5 milliards de dirhams du total des fonds. La société Orientis Invest SA devra investir 3 milliards de dirhams dans un grand projet touristique.. Les industries non polluantes sont les bienvenuesEt pour cause, la province avec son micro-climat, les possibilités de chasse, la proximité de la plage, regorgent de potentialités. D’ailleurs, l’ouverture prochaine de l’aéroport et la mise en place de plusieurs projets touristiques donneront sûrement une nouvelle dynamique à la ville et sa région.L’industrie est à la peine. Elle représente 9% des investissements projetés en 2005 dans la province. Elle offre 55% des créations d’emploi prévues. Le tourisme vient en deuxième position avec 29%, les services, BTP et le commerce étant à la traîne avec respectivement 9, 6 et 1% des emplois créés. C’est surtout Bouznika qui emploie plus de personnes, vu qu’elle abrite une zone industrielle déjà opérationnelle. Cette dernière regroupe des industries de chimie-parachimie, agroalimentaire, menuiserie, etc. Plusieurs opérateurs y sont déjà installés, notamment Valeo et Label Vie. «Il y a encore des locaux qui peuvent être mis à la disposition des investisseurs via le mode location avec une option d’achat. Toutes les industries non-polluantes sont les bienvenues sauf celles dont les projets ont un aspect commercial», explique Mohamed Falih, responsable au CRI. Une deuxième tranche est en cours d’aménagement par la CDG, qui a également installé la première partie. D’autres perspectives pourront s’ouvrir à la région avec la création de la nouvelle zone industrielle ainsi que deux zones touristiques à l’étude (voir page II).Pour le CRI, des efforts restent à faire pour attirer les investisseurs vers cette ville. Malheureusement, après trois ans d’existence, le Centre n’arrive pas à vendre la région. Certes, des tentatives sont réalisées pour soutenir et assister les entreprises en difficulté, mais ce n’est pas suffisant. L’enjeu, c’est d’arriver à séduire de nouveaux opérateurs.N. D.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc