×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

Baticom: Le bâtiment peu convaincu par la communication

Par L'Economiste | Edition N°:99 Le 14/10/1993 | Partager

Baticom dans sa première édition devait sensibiliser les professionnels du bâtiment sur l'importance de diffuser l'information. Le salon a été un demi-succès. Absents, les promoteurs immobiliers et les architectes.

Cette première édition du salon a au moins permis aux professionnels d'aborder le problème de la communication dans leur secteur. Ce sont les difficultés actuelles rencontrées par les différentes activités qui incitent le milieu à diffuser l'information, non seulement à son niveau, mais également auprès du grand public. Malgré un espace d'exposition "démuni", le résultat est jugé par les organisateurs comme un "succès". "Il s'agit de la première manifestation du genre au Maroc. Compte tenu de la nouveauté, le nombre des participants reste quantitativement restreint, mais qualitativement suffisant", précise Mme Mikou, responsable de l'Agence Transhumance(2). Le Baticom n'a toutefois réuni qu'une trentaine de participants. L'absence de certains spécialistes du secteur, tels que les promoteurs immobiliers, les laboratoires d'études et l'ordre des architectes, a été déplorée.

Le bâtiment est un secteur important de l'économie en terme d'activité et de main-d'oeuvre employée, et l'absence de communication entre les différents intervenants peut lui être préjudiciable. En effet, une fluidité de l'information permettrait même de réduire de façon significative les coûts du produit fini. Un autre intérêt à communiquer consiste à mieux se préparer à la concurrence que risque de subir le secteur du bâtiment face notamment à l'émergence des marchés financiers qui draineront l'épargne des particuliers. Il ne disposera plus de la manne de l'épargne oisive.

Le salon a voulu répondre à trois impératifs:

- créer un point de rencontre, événement annuel indispensable pour la valorisation du secteur du bâtiment;

- favoriser l'information et la communication entre les différents intervenants de la profession;

- susciter du "new business" en faisant du salon un réel outil de promotion pour les participants.

Baticom s'est donné comme objectif de faire connaître la concurrence, d'identifier les carences du secteur en matière de communication et d'informer sur les diffusions de nouveaux produits. Il s'est assigné en outre pour but de renseigner l'ensemble de la profession sur l'efficacité de la publicité hors média (la promotion des ventes, la publicité directe et les relations publiques).

(1) Le salon s'est déroulé les 7 et 8 octobre.

(2) L'Agence Transhumance est l'organisatrice de ce salon.

F.M.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc