×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Dossiers

    Bacheliers cherchent repères désespérément

    Par L'Economiste | Edition N°:486 Le 15/04/1999 | Partager

    · Diversité des formations, mais peu de visibilité pour les élèves
    · Des guides et des centres d'information et d'orientation en projets pour mieux renseigner


    J moins deux mois. Le compte à rebours pour les 493.660 élèves inscrits cette année aux examens du baccalauréat est enclenché.
    Donc, plus de temps à perdre. Ils doivent déjà décider de leur carrière. Plusieurs pistes se présentent: poursuivre leurs études au Maroc ou à l'étranger, prétendre aux classes préparatoires, à la formation professionnelle ou encore s'inscrire aux écoles privées. Pour la plupart de ces établissements, le coup d'envoi des inscriptions est déjà donné. Pour d'autres, il n'y a pas lieu de se précipiter comme pour l'université marocaine qui ne démarrera les inscriptions qu'en juillet.
    La grand-messe commence. A coups de publicité, d'affichage, de messages radio et autres, les écoles privées notamment lanceront bientôt leur campagne pour attirer de nouvelles recrues.
    Aujourd'hui, le choix de formation est vaste. Toutefois, si l'offre est abondante, elle reste déroutante. Le manque de visibilité règne et le peu d'informations existant sur les différents débouchés ne permettent pas aux élèves de cibler leur carrière. Il faut donc de solides repères pour aider les uns et les autres à se retrouver dans le labyrinthe.
    Pour le ministre de l'Enseignement Supérieur, M. Najib Zerouali, les taux d'échec à l'université, s'expliquent en partie par l'absence justement de l'orientation en amont. Aussi un projet en cours vise-t-il la mise en place de centres d'orientation dans les académies.
    Dans tous les cas, des initiatives d'orientation émergent. La plus ancienne, celle d'un corps d'orientateurs présents dans toutes les délégations. Ceux-ci effectuent des visites dans les lycées.
    Ceux de la Mission française disposent déjà de centres d'orientation qui publient des guides de formations supérieures. Il en est ainsi de la Direction de la Formation des Cadres qui édite l'ouvrage "Carrière". A ne pas rater non plus le Forum de l'Etudiant, organisé par la Revue de l'Etudiant du 22 au 25 avril. Ce forum regroupera les grandes écoles, les universités, les écoles privées, les offices, les établissements de formation étrangers une sorte de supermarché des études.

    Malika EL JOUHARI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc