×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Dossiers

    Al Akhawayn: Un moule pour cadres à l'américaine

    Par L'Economiste | Edition N°:486 Le 15/04/1999 | Partager

    · Principes pédagogiques directement inspirés du modèle anglo-saxon
    · Bon accueil de la première promotion sur le marché du travail
    · L'excellence a un prix: Autour de 80.000 DH par an


    Analyste financier chez IMM (Industries Marocaines Modernes), M. Saâd Maâninou fait partie, à 23 ans, de la toute première promotion de l'Université Al Akhawayn. Posé, confiant et détendu, M. Maâninou est le modèle même du manager à l'américaine, car "le moule" dans lequel il a été coulé est inspiré directement du modèle anglo-saxon. Tout le système de l'Université Al Akhawayn d'Ifrane (AUI) est en effet fondé sur les principes pédagogiques du pays de l'Oncle Sam: anglais prédominant bien sûr, mais aussi paiement pour l'acquisition des connaissances, sélection à l'entrée, pédagogie active, entre autres...
    La recette repose aussi sur un encadrement étroit et rapproché des étudiants. Le concept du cours magistral est mis aux oubliettes pour privilégier les cours à effectifs réduits. En outre, chaque groupe d'étudiants dispose de son "Advisor" attitré, un conseiller qui les suit de près pour toute la durée de leur cursus à l'Université.

    Assistance financière


    Ce régime est identique pour les trois facultés de l'Université, à savoir "Business Administration", "Humanities and Social Sciences" et "Sciences and Engineering". Le diplôme de Bachelor est délivré après quatre ans, tandis que le Master est ouvert aux diplômés Bac+4 qui justifient d'une expérience d'au moins une année dans la vie active.
    A en croire les diplômés de l'Université, le résultat est amplement satisfaisant. La majorité des 171 lauréats de l'AUI, 85 titulaires d'un Bachelor (bac+4) et 86 d'un Master (troisième cycle) auraient rapidement trouvé chaussure à leur pied. Le salaire d'un "Akhawayniste" est au début autour de 8.000 DH, un niveau un peu en deçà des prétentions salariales des titulaires de diplômes américains, mais largement supérieur à celles des licenciés des universités marocaines.
    Il faut dire aussi que l'investissement consenti durant les années d'études est de taille. Il en coûtera 22.000 DH au Marocains et 33.000 DH aux étrangers par semestre pour les seuls frais de scolarité. Avec l'hébergement, la restauration, l'assurance-maladie, les manuels et les activités périscolaires, la facture totale monterait aux environs de 80.000 DH par an. Une assistance financière est cependant prévue pour les bons profils dans le besoin: bourse, prêt-études, travail sur le campus ou une combinaison des trois. D'ailleurs, plus de 25% des étudiants bénéficient d'une forme ou d'une autre d'assistance financière.

    Ghassan KHABER

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc