×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Bachar Al Assad attendu en Russie du 24 au 27 janvier

Par L'Economiste | Edition N°:1937 Le 13/01/2005 | Partager

. Ce rapprochement créé des tensions entre Moscou et IsraëlLE président syrien Bachar al-Assad fera une visite d’Etat en Russie du 24 au 27 janvier, a annoncé le 12 janvier une source diplomatique à Moscou. Au cours de son séjour, Al Assad aura des entretiens avec son homologue Vladimir Poutine et se rendra à Moscou et Saint-Petersbourg.De son côté, la presse russe assure que la Russie s’apprêterait à vendre à la Syrie des missiles “Iskander-E”, provoquant de graves tensions avec Israël.Selon le quotidien russe Kommersant, les missiles “Iskander-E” d’une portée de 280 kilomètres et d’une grande précision de tir (l’écart maximal par rapport à la cible étant de 20 mètres) pourraient atteindre depuis la Syrie presque tout le territoire israélien.Selon le journal, il y a deux ans, Damas avait souhaité acquérir 18 de ces missiles mais Moscou avait indiqué que des essais étaient encore en cours.La Syrie aurait confirmé la semaine dernière son intention d’acheter ces armes, la Russie lui ayant fait savoir en octobre que les tests militaires étaient terminés.D’après le quotidien russe, Damas serait aussi sur le point d’acquérir des batteries antiaériennes “S300PMOu-2”, “Favorit” et “Tor-M1” ainsi que des missiles antichar “Kornet” et “Metis”.Selon la presse israélienne, les relations entre Moscou et Tel-Aviv traverseraient une grave crise en raison de ces projets de vente d’armes.Reprenant une information publiée par le journal israélien Haaretz le 3 janvier, Kommersant indique qu’une réunion secrète entre le Premier ministre israélien Ariel Sharon et plusieurs de ses ministres s’était tenue pour déterminer les réponses à apporter aux tensions entre la Russie et l’Etat hébreu.A noter que le président américain George W. Bush doit rencontrer en février Vladimir Poutine en Slovaquie.Synthèse L’Economiste

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc