×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Automobile: Matra met en place un centre de R&D

Par L'Economiste | Edition N°:1743 Le 08/04/2004 | Partager

. Un investissement de 34 millions de DH dont 18 millions dédiés à la formation. Un circuit automobile prévu à Marrakech MATRA Automobile Engineering, filiale du groupe de design automobile Pininfarina, signe aujourd'hui 8 avril une convention avec le ministère du Commerce et de l'Industrie (MCI). Le projet consiste en la réalisation d'un centre de Recherche & Développement automobile. Ainsi, le volet ingénierie sera bientôt le nouvel axe de développement du secteur automobile marocain. Selon des responsables au MCI, le montant global de l'investissement dépasse les 34 millions de DH dont plus de la moitié, soit 18 millions de DH, sera dédiée à la formation. Une aubaine pour le secteur automobile, puisque le groupe compte se positionner par un transfert de technologies pointues et des moyens dans le développement, complet ou partiel, de véhicules de petite, moyenne et grande séries. A travers cet investissement, Matra Engineering projette de mettre en place un centre d'essais et de recherche automobile sur un terrain d'environ 60 hectares, à Casablanca. Et ce, à l'instar du Centre d'essais et de recherche automobile Mortefontaine basé dans la région parisienne. En effet, le groupe Matra compte développer d'autres partenariats entre le Maroc et la France et s'ériger comme un “des principaux acteurs de développement automobile au Maroc”. Ce qui s'inscrit parfaitement dans le repositionnement du groupe, entamé en 2002. Pour rappel, il y a deux ans, Matra avait réalisé un virage stratégique avec la refonte de son organisation et la modernisation de ses outils de travail. Objectif, devenir à court terme l'un des leaders de l'ingénierie automobile en Europe. Ce qui s'est traduit par une ouverture vers de nouveaux marchés via une politique multiproduits et multiclients.Au Maroc, ce projet de R&D est amené à terme à devenir autonome. Pour y parvenir, Matra dispensera, en deux ans, un programme de formation dans le but d'un transfert de technologie et de know-how pointu. Il est également prévu, dans un premier temps, que des ingénieurs de l'EMI (Ecole Mohammedia d'Ingénieurs) seront encadrés par des équipes de recherche de Pininfarina. Ils effectueront des stages dans les centres du groupe basés en France. Car l'objectif est de stimuler l'esprit d'innovation. La finalité n'est pas seulement de mettre en place une plate-forme de production, mais aussi de développer la recherche et l'innovation, avait précisé le ministre du Commerce et de l'Industrie.Avec ce projet d'envergure, “le Maroc se donne comme ambition de développer un modèle à 100% marocain de voiture virtuelle”, avait annoncé Rachid Talbi Alami, ministre du Commerce et de l'Industrie, en février dernier. Autre projet en cours, la mise en place d'une piste d'essais pour les circuits à Marrakech.Amin RBOUB

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc