×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Après la formation initiale, IMADE démarre son cycle continu

    Par L'Economiste | Edition N°:657 Le 10/12/1999 | Partager

    · L'Institut, spécialisé en droit de l'entreprise, vient d'être inauguré hier

    · Pour l'heure, une vingtaine d'étudiants sont inscrits dans le cycle normal de quatre ans


    Créé en octobre dernier à Casablanca, l'Institut Marocain du Droit des Entreprises (IMADE)(1) vient d'être inauguré hier mercredi 8 décembre. Il s'agit du premier établissement privé spécialisé dans la formation aux carrières juridiques de l'entreprise. L'idée de monter cet institut remonte à 1996, date où le pays s'est engagé dans la mise à niveau des textes juridiques.
    Les résultats d'une étude de marché ont révélé que ce créneau constituait l'une des niches les plus demandées par l'entreprise qui aura besoin de recruter en interne des spécialistes de droit des affaires. Ces derniers auront pour mission aussi bien la prévention des risques et des conflits juridiques que leur réparation, explique M. Abderrahmane Lahlou, directeur de l'Institut.
    IMADE appartient au groupe SEGEPEC, fondateur et administrateur des écoles Al Madina, du réseau Eureka, Polyglote et de l'école Polyfinance.
    Accessible sur concours aux bacheliers, le cycle normal d'IMADE accueille pour l'heure un groupe d'une vingtaine d'étudiants. D'un coût annuel de lancement de 25.000 DH, la formation s'étale sur quatre ans.

    La première année, dite de mise à niveau, est réservée principalement à l'initiation des étudiants aux différentes branches juridiques et comprend aussi l'enseignement de langues et l'initiation aux méthodologies de travail et de recherche. De tronc commun, les deuxième et troisième années sont consacrées à de nouvelles matières telles que les droits fiscal, administratif, constitutionnel et de la sécurité sociale, notamment.
    La spécialisation intervient en quatrième année. Les étudiants peuvent choisir entre le droit des entreprises, le droit des assurances, le droit international ou le droit bancaire et des marchés financiers.
    Pour permettre à ses étudiants de poursuivre leurs études supérieures, l'Institut a conclu des contrats de partenariat avec des organismes marocains et étrangers tels que l'Université de Grenoble ou l'Université anglaise de Norwich.
    Outre la formation initiale, IMADE vient de démarrer la formation continue. Ciblant les cadres et les dirigeants d'entreprises, l'Institut offre aussi bien des séminaires à thème que des sessions de formation résidentielle.

    Malika EL JOUAHRI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc