×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Amendis décroche une nouvelle certification

Par L'Economiste | Edition N°:2917 Le 08/12/2008 | Partager

. Elle vient couronner plusieurs années de travail. Les accidents de travail sensiblement réduitsBANCO pour Veolia Environnement et Amendis, la filiale basée à Tétouan. En effet, celle-ci a reçu, mercredi dernier, le certificat ISO 9001 version 2000. Une certification réalisée par les bureaux Veritas et Snima. Olivier Dietsch et Abdenbi Attou, respectivement directeur général de Veolia Environnement au Maroc et directeur d’exploitation d’Amendis Tétouan, ont de quoi se réjouir. Cette distinction récompense des années d’efforts. Pour Amendis, la certification n’est pas une fin en soi, mais une réponse à l’engagement contractuel pris par la maison mère de certifier toutes ses filiales. C’est déjà le cas de Redal à Rabat, qui a obtenu ce label en 2005 et d’Amendis Tanger en 2007. Suivront les autres filiales du groupe au Maroc. Selon Amendis, cela représente le travail accompli par ses équipes. «En plus de nous obliger à être à l’écoute de notre clientèle, la certification nous impose de nous inscrire dans un processus d’amélioration continue», estiment les responsables de l’entreprise dédiée aux services. «D’autant plus que le client, au centre de l’activité d’Amendis, devient de plus en plus exigeant», renchérit Dietsch. Mais ce n’est que le début d’un chantier, selon Abdenbi Attou, directeur d’Amendis Tétouan: «La certification va non seulement nous permettre de mieux satisfaire nos clients, mais aussi de fixer des objectifs d’amélioration». A noter que les préparatifs pour la certification du site de Tétouan ont démarré en 2005. Divers mécanismes de pilotage, dont des comités dédiés reliés à une direction de la qualité, lui ont permis de mener ce travail. Fruit de cette application, Amendis a déjà décroché en 2004 le premier prix national pour la sécurité et le deuxième prix national de la qualité en 2005.La qualité et la sécurité au travail ont été placées dès le départ de la gestion déléguée comme une priorité selon Amendis. Cette approche a permis au délégataire de remporter, dès sa deuxième année d’exercice, le premier prix pour la sécurité au travail en 2004. La démarche entreprise a réduit considérablement les accidents liés au métier. Amendis a même innové en mettant en place un permis de conduire symbolique à points pour ses opérateurs. Il est censé les sensibiliser sur les accidents de la circulation, vu l’énorme parc de véhicules de l’opérateur.Ali ABJIOU

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc